Publicité
Accueil > Actualité médicale > Pédiatrie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-02-03
Actualité médicale

Tags: Bebes -  secoues - 
Bébés secoués
 - Actualité médicale
Bébés secoués

Une étude canadienne s'intéressant au syndrome du bébé secoué montre que la vie des bébés touchés par ce phénomène est durement hypothéquée. En moyenne, deux bébés sur dix décèdent. Quant à ceux qui survivent, ils gardent des séquelles : 65% souffrent par la suite d'une déficience visuelle et 55% de difficultés d'apprentissage et de trouble du comportement.

Publicité

Une étude canadienne s'intéressant au syndrome du bébé secoué montre que la vie des bébés touchés par ce phénomène est durement hypothéquée. En moyenne, deux bébés sur dix décèdent. Quant à ceux qui survivent, ils gardent des séquelles : 65% souffrent par la suite d'une déficience visuelle et 55% de difficultés d'apprentissage et de trouble du comportement.
Le syndrome du bébé secoué est une pathologie qui survient lorsqu'un nourrisson ou un jeune enfant est violemment bousculé. La force du choc peut sectionner certains vaisseaux sanguins du cerveau et des yeux, ce qui engendre une hémorragie intracrânienne (saignement à l'intérieur et autour du cerveau) et rétinienne (saignement dans la rétine de l'oeil). Les autres lésions caractéristiques de ce syndrome sont des fractures des côtes et de l'extrémité des os longs.
Pour cette étude, le docteur James King, chef du service pédiatrique à l'hôpital pour enfants d'Ottawa, s'est penché sur les dossiers de bébés de 11 hôpitaux canadiens, entre 1988 et 1998. Selon ses constatations, 364 enfants ont été admis avec le syndrome du bébé secoué au cours de cette période. Ses travaux ont été publiés le 21 janvier dans le Journal de l'Association médicale canadienne.
Autre séquelle possible : la paralysie cérébrale, ce qui amène 40% des enfants à être séparés de leurs parents biologiques pour être placés dans des foyers d'accueil.
La moyenne d'age des victimes de ce syndrome est de quatre mois et demi. Plus de 56% d'entre elles sont des garçons et 60% viennent de familles dans lesquelles des actes de violence ont déjà eu lieu.



Cette information est un extrait du BE Canada numéro 218 du 3/02/2003 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2003-02-03 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Bebes secoues


Publicité

En savoir plus