Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-02-03
Actualité médicale

Tags: cerveau -  hypnose - 
Le cerveau sous hypnose
 - Actualité médicale
Le cerveau sous hypnose

L'état hypnotique est-il un état de conscience distinct ou une forme de demi-sommeil ? Jusqu'ici les chercheurs ne disposaient que de données subjectives pour décrire et comprendre cet état caractérisé par un abandon de l'auto-contrôle et par une modification de la conscience telle qu'elle se manifeste dans les états de veille du sommeil.

Publicité

L'état hypnotique est-il un état de conscience distinct ou une forme de demi-sommeil ? Jusqu'ici les chercheurs ne disposaient que de données subjectives pour décrire et comprendre cet état caractérisé par un abandon de l'auto-contrôle et par une modification de la conscience telle qu'elle se manifeste dans les états de veille du sommeil.
Des travaux menés par une équipe de chercheurs, dont Pierre Rainville du département de stomatologie de la faculté de médecine dentaire, viennent d'apporter une contribution majeure à ce débat en montrant que les changements subjectifs liés à l'hypnose sont accompagnés de modifications de l'activité neuronale. Au cours de deux expériences distinctes, lui et son équipe ont soumis près d'une vingtaine de sujets hypnotisés au test de l'imagerie cérébrale. Il s'agit des deux premières expériences au monde à analyser l'état hypnotique à partir de ce procédé. L'imagerie cérébrale a révélé de nombreuses différences dans l'activité de certains mécanismes qui régulent la conscience et l'attention et qui distinguent un état de veille " normal " de l'état hypnotique. Ces modifications sont apparues corrélées aux évaluations subjectives : plus le sujet s'était senti détendu ou concentré, plus les modifications neuronales étaient grandes. Une corrélation a également été observée entre le degré de relaxation et une hausse d'activité dans le cortex visuel, et une diminution dans d'autres régions pariétales et du tronc cérébral. Cette augmentation de l'activité dans le cortex visuel pourrait être due, selon le chercheur, à un relâchement des mécanismes d'inhibition actifs pendant l'état de veille, ce relâchement faciliterait la production d'images mentales. La diminution de l'activité dans les lobes pariétaux et dans le tronc cérébral touche pour sa part des structures liées à l'établissement des distinctions entre le corps et l'extérieur, donc la délimitation du soi. Cette interprétation paraît cohérente avec l'état de détente des sujets, ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-02-03 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: cerveau hypnose


Publicité

En savoir plus