Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-02-03
Actualité médicale

Tags: acide -  gastrique -  protege -  souris -  attaque -  moderee -  prions - 
L'acide gastrique protège la souris contre une attaque modérée de prions
 - Actualité médicale
L'acide gastrique protège la souris contre une attaque modérée de prions

Les prions (terme provenant de l'anglais "Protein infection") sont des protéines anormales responsables de certaines maladies neurodégénératives (encéphalopathies) comme la tremblante du mouton, l'encéphalopathie spongiforme bovine (ou "maladie de la vache folle") et la maladie de Creutzfeld-Jacob chez l'Homme.

Publicité

Les prions (terme provenant de l'anglais "Protein infection") sont des protéines anormales responsables de certaines maladies neurodégénératives (encéphalopathies) comme la tremblante du mouton, l'encéphalopathie spongiforme bovine (ou "maladie de la vache folle") et la maladie de Creutzfeld-Jacob chez l'Homme.
Nombre de zones d'ombres concernant le prion demeurent, notamment s'agissant du mode de transmission des maladies à prion. Néanmoins, il est reconnu que les mécanismes normaux de défense immunitaire -anticorps et globules blancs- sont quasi-inefficaces lors d'une contamination par le prion.
Les chercheurs norvégiens Helge Waldum et Helge Chr. Martinsen du Département de médecine moléculaire et clinique de l'Université de Trondheim (NTNU) figurent parmi les premiers chercheurs au monde à avoir étudié l'effet de l'acide gastrique sur les maladies à prion. Le professeur Waldum a conduit des recherches sur l'acide gastrique, dont les capacités à lutter contre des agents infectieux tels que virus et bactéries sont bien connues. Les chercheurs norvégiens ont émis l'hypothèse que la présence d'acide gastrique pouvait réduire la transmission des infections dues aux prions. Si ces derniers sont capables de résister assez efficacement à une attaque en milieu acide, l'acide gastrique possède en effet la particularité de contenir des enzymes actives a priori susceptibles d'interagir pour limiter la transmission.
L'étude menée par les chercheurs norvégiens a consisté à administrer des réducteurs d'acidité à un groupe de souris de laboratoire, en conservant un groupe-témoin présentant des concentrations normales en acide gastrique. Parallèlement, les chercheurs ont nourri les souris de fourrage infecté par le prion de l'ESB, une partie des souris ayant été soumise à de fortes concentrations de prions, tandis que l'autre en recevait une plus faible. Il s'agit donc d'un plan de croisement à deux variables de deux modalités.
Les premiers symptômes sont apparus six mois après l'inoculation : tremblements, boitements et chutes. Le diagnostic a ensuite été ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2003-02-03 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: acide gastrique protege souris attaque moderee prions


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...