Publicité
Accueil > Actualité médicale > Hématologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-09-18
Actualité médicale

Tags: xenotransplantation -  diabete - 
La xénotransplantation contre le diabète - Actualité médicale
La xénotransplantation contre le diabète

Les diabètes, et en particulier les diabètes de type 1 (ou diabètes insulino-dépendants), se traitent efficacement par le biais d'injections d'insuline, cette hormone indispensable à l'assimilation du glucose. Pourtant, ils ne se guérissent pas, les cellules pancréatiques ß, productrices naturelles de l'insuline, ayant été détruites par la maladie.

Publicité

Les diabètes, et en particulier les diabètes de type 1 (ou diabètes insulino-dépendants), se traitent efficacement par le biais d'injections d'insuline, cette hormone indispensable à l'assimilation du glucose. Pourtant, ils ne se guérissent pas, les cellules pancréatiques ß, productrices naturelles de l'insuline, ayant été détruites par la maladie.
Une solution à cela réside dans la transplantation, soit d'un pancréas dans son intégralité, soit de simples îlots de Langerhans. A ce prix, l'organisme peut se passer d'insuline exogène, les cellules transplantées en émettant de l'intérieur. Mais, malheureusement, le nombre de donneurs d'organes est faible et la transplantation, même réussie, est source de complications : risques de rejets, effets secondaires du traitement immunosuppresseur...
L'Université de médecine de Graz et la société Austrianova proposent de contourner ces problèmes en recourant à la xénotransplantation et à l'encapsulation. Des cellules pancréatiques, d'origine animale (donc disponibles en quantité), sont emprisonnées dans des capsules de sulfate de cellulose (NaCS/PDADMAC) qui les isolent et les protègent du système immunitaire du receveur. Par conséquent, ces cellules peuvent être injectées dans le pancréas, s'y reproduire et y générer de l'insuline sans être éliminées.
Une étude de Vanessa Stadlbauer, parue courant juillet 2006 dans le journal 'Xenotransplantation', confirme l'intérêt de cette forme de thérapie cellulaire utilisant la technologie NovaCaps d'Austrianova : des cellules pancréatiques immortalisées de hamster, de type HIT-T15, produisent de l'insuline et se développent normalement en dépit de leur encapsulation.
Rappelons que la technologie d'encapsulation sert également au traitement du cancer du pancréas : les cellules apportées peuvent secréter une substance cytotoxique quelconque ou une enzyme l'activant, en lieu et place de l'insuline.




Cette information est un extrait du BE Autriche numéro 90 du 18/09/2006 rédigé par l'Ambassade de France en Autriche. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2006-09-18 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: xenotransplantation diabete


Publicité

En savoir plus