Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-03-03
Actualité médicale

Tags: technologie -  PharmaGap -  inversion -  cellules -  cancereuses - 
Une technologie de PharmaGap permet l'inversion des cellules cancéreuses
 - Actualité médicale
Une technologie de PharmaGap permet l'inversion des cellules cancéreuses

La compagnie PharmaGap (Ottawa) a finalisé la structure de son premier peptide synthétique destiné à corriger un certain nombre d'états cancéreux. On croit que ce peptide pourrait corriger le comportement de certaines cellules cancéreuses au stade de la division cellulaire, leur donnant un comportement s'apparentant davantage à celui des cellules non cancéreuses normales.

Publicité

La compagnie PharmaGap (Ottawa) a finalisé la structure de son premier peptide synthétique destiné à corriger un certain nombre d'états cancéreux. On croit que ce peptide pourrait corriger le comportement de certaines cellules cancéreuses au stade de la division cellulaire, leur donnant un comportement s'apparentant davantage à celui des cellules non cancéreuses normales. Les cellules cancéreuses présentent les caractéristiques suivantes : absence de communication avec les autres cellules, croissance incontrôlée et immortalité. La technologie de PharmaGap modifie la communication intercellulaire de sorte que les cellules saines "enseignent" aux cellules cancéreuses un meilleur comportement : elles communiquent, se multiplient moins rapidement et peuvent être amenées à mourir. La technologie de PharmaGap rectifie les jonctions communicantes, le principal système de communication cellulaire, en ciblant leur déclenchement. Le peptide cible quatre types de cancer : poumon, sein, prostate, et neuroblastome. Ces applications ciblées par le premier médicament candidat de PharmaGAP sont très spécifiques. Le défi principal de la conception de ce peptide était la nouvelle sélectivité : le médicament candidat ne devrait pas avoir d'activité sur d'autres voies de signal. Un éventail d'effets trop vaste s'était révélé problématique avec les candidats-médicaments précédents qui ciblaient les voies de signal. Le composé est formé d'un nombre relativement faible d'acides aminés et n'a démontré aucune toxicité in vitro chez des cellules humaines.


Cette information est un extrait du BE Canada numéro 220 du 3/03/2003 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2003-03-03 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: technologie PharmaGap inversion cellules cancereuses


Publicité

En savoir plus