Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-03-03
Actualité médicale

Tags: enzyme -  phospholipase -  developpement -  psioriasis - 
L'enzyme phospholipase A2 pourrait bloquer le développement du psioriasis
 - Actualité médicale
L'enzyme phospholipase A2 pourrait bloquer le développement du psioriasis

Les chercheurs en biologie moléculaire de l'Université de Trondheim étudient les mécanismes de développement du psoriasis et plus particulièrement, les modifications que subit une enzyme spécifique lorsque le tissu dermique sain devient le siège d'un processus pathologique.

Publicité

Les chercheurs en biologie moléculaire de l'Université de Trondheim étudient les mécanismes de développement du psoriasis et plus particulièrement, les modifications que subit une enzyme spécifique lorsque le tissu dermique sain devient le siège d'un processus pathologique. Ils ont développé un composé qui semble avoir la capacité de bloquer, ou du moins de ralentir la progression de la maladie, et dont l'utilisation est sur le point d'être brevetée.
Jusqu'à récemment, les chercheurs ne disposaient d'aucune connaissance concernant la fonction importante de l'enzyme phospholipase A2 dans les cellules épidermiques. Sous certaines conditions, cette enzyme contribue à l'altération du fonctionnement de la cellule par activation inappropriée de nouveaux gènes dans le noyau des cellules. L'enzyme devient alors la cause d'un mécanisme pathologique. Lorsque ces autres gènes prennent le contrôle de la reproduction cellulaire, les cellules se divisent à un rythme plus soutenu. Ce phénomène est observé chez les patients atteints de psoriasis, dont la peau s'amincit et commence à peler. L'enzyme phospholipase A2 se trouve à l'intérieur de nos cellules et sa fonction consiste à transmettre des messages de la surface de la cellule à son noyau. Lorsque les chercheurs ont fait la découverte que cette enzyme était capable de déprogrammer les cellules, ils ont commencé à se demander s'il pourrait être possible de la tromper.
Des cultures de cellules modèles de la peau de patients atteints de psoriasis ont été effectuées. Ces cellules ont été soumises à l'action de principes actifs susceptibles de bloquer l'effet négatif de l'enzyme, en l'espèce un type d'acide gras modifié. Lorsque l'enzyme est liée à cet acide gras modifié, elle devient incapable de transmettre les messages véhiculés aux gènes du noyau cellulaire causant l'augmentation de la division cellulaire et l'inflammation des cellules.

Soutenus financièrement par le Conseil norvégien de la recherche, les chercheurs de l'Université de ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2003-03-03 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: enzyme phospholipase developpement psioriasis


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...