Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biotechnologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-10-03
Actualité médicale

Tags:
La recherche israélienne cible l'appétit des obèses diabétiques - Actualité médicale
La recherche israélienne cible l'appétit des obèses diabétiques

Un petit appareil semblable à un pacemaker qui envoie des stimulations électriques à l'estomac, a été présenté lors d'un symposium sur la science cardiovasculaire et la biotechnologie en Israël par le Pr Eddy KARNIELI, directeur du centre médical Rambam à l'institut d'endocrinologie, diabète et métabolisme, à Haïfa. Cet appareil permet de réduire l'appétit de patients atteints conjointement d'une obésité importante et d'un diabète de type II.

Publicité

Un petit appareil semblable à un pacemaker qui envoie des stimulations électriques à l'estomac, a été présenté lors d'un symposium sur la science cardiovasculaire et la biotechnologie en Israël par le Pr Eddy KARNIELI, directeur du centre médical Rambam à l'institut d'endocrinologie, diabète et métabolisme, à Haïfa. Cet appareil permet de réduire l'appétit de patients atteints conjointement d'une obésité importante et d'un diabète de type II. Le Pr KARNIELI a également noté que 55 à 60% des Israéliens sont en surcharge pondérale (avec un index de masse corporelle de 25 ou plus) et qu'un tiers de ces derniers sont obèses.
L'obésité est un réel problème de santé. Elle augmente grandement les risques de maladies du coeur, de diabète de type II, d'accidents vasculaires cérébraux, etc. Les tentatives d'exercices et de diètes sont souvent infructueuses, amenant les patients à la prise de médicaments ou à recourir à la chirurgie pour réduire le volume de leur estomac et diminuer leur appétit.
Les tentatives de stimulations gastriques se sont montrées fructueuses pour réduire l'appétit de chiens. Cette technique est désormais adaptée en clinique pour des essais sur des sujets humains. Quelques patients dangereusement obèses et diabétiques se sont déjà vus implanter un fil conducteur dans l'estomac, par laparochirurgie. Après trois mois de stimulations, les sujets ont perdu en moyenne de 7% de leur poids ; leur glycémie s'est également améliorée. Cette importante innovation nécessite cependant des expérimentations supplémentaires.

Article écrit le 2005-10-03 par auteur
Source: Jerusalem Post, le 19 septembre 2005 Cette information est un extrait du BE Israël numéro 40 du 3/10/2005 rédigé par l'Ambassade de France en Israël. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus