Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-04-01
Actualité médicale

Tags: Avancee -  choix -  hypotenseur -  traitement -  hypertension -  arterielle - 
Avancée dans le choix d'un hypotenseur pour le traitement de l'hypertension artérielle - Actualité médicale
Avancée dans le choix d'un hypotenseur pour le traitement de l'hypertension artérielle

Selon Sverre Kjeldsen, professeur de cardiologie médicale au Centre Coeur/Poumon de l'Hôpital universitaire Ullevål, le "Losartan", une spécialité pharmaceutique, constitue sans aucun doute un meilleur choix que le bêta-bloquant "Aténolol" chez les patients hypertendus et porteurs d'une hypertrophie du ventricule gauche.

Publicité

Selon Sverre Kjeldsen, professeur de cardiologie médicale au Centre Coeur/Poumon de l'Hôpital universitaire Ullevål, le "Losartan", une spécialité pharmaceutique, constitue sans aucun doute un meilleur choix que le bêta-bloquant "Aténolol" chez les patients hypertendus et porteurs d'une hypertrophie du ventricule gauche.
Les résultats de l'étude LIFE ( The Losartan Intervention For Endpoint reduction in Hypertension Study) montrent que tous les hypotenseurs sont loin de se valoir. LIFE est une étude multicentrique internationale destinée à déterminer si chez l'hypertendu à risque présentant une hypertrophie ventriculaire gauche (HVG), un traitement par le Losartan, antagoniste de l'angiotensine II, est supérieur en termes de morbi-mortalité cardiovasculaire, à la prise en charge classique par bêta -bloquant.
Les 9193 patients âgés de 55 à 80 ans de la cohorte LIFE, issus de la pratique généraliste, sont atteints d'une HTA confirmée et d'une HVC. Ils présentent donc des risques d'événements cardiovasculaires défavorables tels que l'infarctus du myocarde, l'AVC, ou le décès par accident cardiovasculaire.
L'étude fournit des résultats probants sur la supériorité du traitement par Losartan versus Aténolol, tous deux ayant été utilisés chez la plupart des patients en combinaison avec un diurétique thiazidique.
Dans le groupe "Losartan", la réduction globale des risques d'événements cardiovasculaires défavorables s'élève à 13%, ces risques étant significativement inférieurs à ceux du groupe "Aténolol". La diminution la plus notable dans le groupe "Losartan" est celle du risque d'AVC, de 25% moindre que dans l'autre groupe.
Ces chiffres qualifiés de "solides" constituent un jalon dans le traitement médicamenteux de l'HTA, l'AVC constituant à l'échelle mondiale l'une des principales causes de mortalité et d'invalidité.
Un résultat non moins intéressant indique que le Losartan pourrait abaisser de 25% le risque de développer un diabète de type II. Ce résultat est primordial, sachant que le diabète multiplie par deux le risque de maladies cardiaques, et qu'il est à l'origine ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2003-04-01 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Avancee choix hypotenseur traitement hypertension arterielle


Publicité

En savoir plus