Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-04-01
Actualité médicale

Tags: mecanismes -  echanges -  information -  genetique -  trypanosome - 
Les mécanismes d'échanges d'information génétique chez le trypanosome - Actualité médicale
Les mécanismes d'échanges d'information génétique chez le trypanosome

Les maladies parasitaires dues à des protozoaires sont responsables de nombreux décès dans le monde. Outre le paludisme, il faut également parler de la maladie du sommeil en Afrique et de la maladie de Chagas en Amérique Latine.

Publicité

Les maladies parasitaires dues à des protozoaires sont responsables de nombreux décès dans le monde. Outre le paludisme, il faut également parler de la maladie du sommeil en Afrique et de la maladie de Chagas en Amérique Latine. Cette dernière, également appelée trypanosomiase américaine est causée par Trypanosoma cruzi qui est transmis des mammifères à l'homme par les déjections de punaises hématophages (le triatome et le rhodnius). Environ 360 millions de personnes vivent dans la zone d'endémie de la maladie, dont 120 millions de personnes à risque et entre 16 et 18 millions de personnes sont infectées. Aucune chimiothérapie adaptée n'existe à ce jour.
Une meilleure compréhension du fonctionnement de ce parasite est donc importante pour essayer d'identifier des cibles thérapeutiques. Des chercheurs britanniques du département des maladies infectieuses et tropicales de la "London School of Hygiene and Tropical Medicine" et du département de Zoologie du "Natural History Museum" de Londres se sont associés à des chercheurs sud-américains au Venezuela et au Paraguay pour étudier les échanges d'informations génétiques entre les T. cruzi. Ils ont ainsi montré que les mécanismes impliqués dans ces échanges sont différents de ceux retrouvé chez Trypanosoma brucei, l'un des agents de la maladie du sommeil en Afrique.
Pour aboutir à ce résultat, les chercheurs ont produit des clones hybrides contenant des marqueurs de résistance à des antibiotiques. Les clones ainsi modifiés ont ensuite été entretenus pour un cycle complet seuls ou ensemble. Après ce premier passage, les parasites ont été mis en culture en présence des deux antibiotiques afin de sélectionner les populations doublement résistantes. La pression de sélection a été maintenue pendant tout le processus d'isolement des clones et leur croissance.
Il a fallu 50 cultures de cellules Vero pour obtenir une population de parasites doublement résistant. Aucune population doublement résistante n'a été dérivée ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2003-04-01 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: mecanismes echanges information genetique trypanosome


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...