Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-05-02
Actualité médicale

Tags: proteine -  empechant -  necrose -  cellulaire -  accident -  vasculaire - 
Découverte d'une protéine empêchant la nécrose cellulaire après un accident vasculaire - Actualité médicale
Découverte d'une protéine empêchant la nécrose cellulaire après un accident vasculaire

Une équipe de recherche du Conseil Supérieur des Recherches Scientifiques, et des Universités de Valence et Alicante a obtenu une protéine de petite taille qui permet d'améliorer les traitements de pathologies vasculaires telles que l'ischémie, l'infarctus ou l'embolie. Le peptide, dénommé PINHE, a la propriété d'atténuer les échanges d'ions Na+ et H+ entre la cellule et le milieu extérieur.

Publicité

Une équipe de recherche du Conseil Supérieur des Recherches Scientifiques, et des Universités de Valence et Alicante a obtenu une protéine de petite taille qui permet d'améliorer les traitements de pathologies vasculaires telles que l'ischémie, l'infarctus ou l'embolie. Le peptide, dénommé PINHE, a la propriété d'atténuer les échanges d'ions Na+ et H+ entre la cellule et le milieu extérieur. En effet, l'interruption de l'irrigation sanguine et donc de l'apport d'oxygène aux cellules génère une augmentation de l'acidité (ions H+) dans les cellules non oxygénées, qui compensent cette accumulation de protons en les échangeant avec des ions Na+ du milieu extérieur. L'abondance de cations sodium dans la cellule est ensuite atténuée par un échange avec des ions calcium externes, qui en excès à l'intérieur de la cellule induisent stress, excitabilité et mort cellulaire. La protéine découverte est secrétée par un microorganisme vivant en milieu salin, appelé Haloferax Gibonsii Alicante SPH7, afin de se protéger des concentrations élevées en sodium de son milieu environnant. Les scientifiques ont cultivé ce microorganisme, stimulé sa production de PINHE et isolé cette molécule. Des essais ont ensuite été effectués sur des mammifères, afin d'étudier l'effet produit par le peptide sur l'échangeur Na-H. Les résultats ont montré que la protéine PINHE a la propriété d'inhiber le transport des ions Na+ et H+. Il s'agit de la première substance naturelle inhibatrice de l'échangeur Na-H découverte jusqu'à présent.

Cette information est un extrait du BE Espagne numéro 17 du 2/05/2003 rédigé par l'Ambassade de France en Espagne. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2003-05-02 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: proteine empechant necrose cellulaire accident vasculaire


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...