Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-05-06
Actualité médicale

Tags: Congres -  sommeil -  clinique -  Innsbruck - 
Congrès du sommeil à la clinique de Innsbruck - Actualité médicale
Congrès du sommeil à la clinique de Innsbruck

La clinique universitaire de neurologie a réuni les membres de la société autrichienne de la médecine du sommeil (ÖGSMSF) à Innsbruck du 25 au 26 avril 2003.

Publicité

La clinique universitaire de neurologie a réuni les membres de la société autrichienne de la médecine du sommeil (ÖGSMSF) à Innsbruck du 25 au 26 avril 2003.
Lors du premier jour du congrès, un cours de polysomnographie a présenté quels sont les travaux pratiques et théoriques d'un laboratoire du sommeil. La polysomnographie est un examen qui combine l'enregistrement du sommeil d'une personne avec l'enregistrement de plusieurs variables physiologiques comme la respiration, les activités musculaires au niveau des jambes ou l'activité cardiaque. Le deuxième jour, les nouveautés sur le sommeil dans les domaines de la neurologie, la psychiatrie, l'oto-rhino-laryngologie et la pédiatrie ont été échangés. Le syndrome de Eskbom, appelé aussi syndrome de jambes sans repos est une affection caractérisée par une sensation d'agitation au niveau des membres inférieurs ainsi que par des paresthésies. Ce syndrome s'intensifie à la nuit tombée ou au repos. La marche semble être le moyen le plus efficace pour soulager le patient. Ce syndrome est une cause d'insomnie car les symptômes apparaissent souvent le soir au moment de se coucher. Josef Zeitlhofer de l'hôpital neurologique universitaire de Vienne a présenté l'état de la recherche dans les traitements de ce syndrome. Ainsi, l'association de neuroleptiques et d'anticonvulsants permettraient de soigner au moins les symptômes. Des antidépresseurs doivent souvent être administrés, car le manque de sommeil entraîne des dépressions qui ont déjà mené des patients au suicide. Son collègue Gerhard Klösch a quant à lui présenté les influences néfastes de la lune sur le sommeil. Une hormone appelée mélatonine, est synthétisée pendant la nuit principalement dans la glande pinéale. Pendant la journée, cette hormone n'est presque pas sécrétée. C'est grâce à la durée de cette sécrétion que les mammifères sont capables de mesurer la durée de la nuit, et donc celle du jour. La sécrétion de ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-05-06 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Congres sommeil clinique Innsbruck


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...