Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-06-03
Actualité médicale

Tags: Etude -  determinants -  epidemiologiques -  dissemination -  virus -  SRAS - 
Etude des déterminants épidémiologiques de la dissémination du virus du SRAS - Actualité médicale
Etude des déterminants épidémiologiques de la dissémination du virus du SRAS

L'épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) est apparue en Asie au mois de Novembre et a depuis touché plus de 7500 personnes, en tuant près de 600. Pour lutter contre cette maladie qui affecte plus de 28 pays maintenant -le premier cas au Royaume-Uni a été diagnostiqué début mai- il est important de prendre des mesures adaptées aux caractéristiques de la maladie (délai d'incubation, mode de transmission...).

Publicité

L'épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) est apparue en Asie au mois de Novembre et a depuis touché plus de 7500 personnes, en tuant près de 600. Pour lutter contre cette maladie qui affecte plus de 28 pays maintenant -le premier cas au Royaume-Uni a été diagnostiqué début mai- il est important de prendre des mesures adaptées aux caractéristiques de la maladie (délai d'incubation, mode de transmission...). L'équipe d'épidémiologistes d'"Imperial College" à Londres, dirigée par le Pr. Roy Anderson, a travaillé en collaboration avec des chercheurs et des médecins chinois pour étudier l'évolution de l'épidémie de SRAS afin de mieux cerner les caractéristiques de ce nouveau virus et donc les mesures sanitaires les plus efficaces. Cette équipe avait travaillé en 2001 avec le gouvernement pour déterminer les meilleurs moyens de lutter contre l'épidémie de fièvre aphteuse chez les moutons.
Les scientifiques se sont appuyés sur les données provenant des neuf premières semaines de l'épidémie de Hongkong. Avant l'identification de l'agent infectieux, les patients étaient diagnostiqués avec un SRAS dans deux cas : s'ils présentaient une radiographie montrant une infiltration corroborant la présence d'une pneumonie, et une fièvre supérieure à 38°C depuis au moins deux jours ou une histoire d'une telle fièvre au cours des jours précédents avec au moins deux symptômes parmi les suivants : des frissons au cours des deux jours, de la toux, des difficultés respiratoires, un malaise général ou une myalgie ainsi qu'un risque d'exposition à la maladie. Toutes les personnes confirmées avec un SRAS ont répondu à un questionnaire de ministère de la santé de Hongkong et toutes les données ont été inclues dans une base de données eSRAS. A partir de ses données, les chercheurs ont pu estimer les délais entre l'infection et l'apparition des premiers symptômes, cette apparition et la prise ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2003-06-03 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Etude determinants epidemiologiques dissemination virus SRAS


Publicité

En savoir plus