Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-08-30
Actualité médicale

Tags:
Le rôle du cerveau dans la régulation de la densité osseuse - Actualité médicale
Le rôle du cerveau dans la régulation de la densité osseuse

L'ostéoporose est la maladie dégénérative la plus répandue dans le monde occidental. Elle est caractérisée par la baisse de densité osseuse et donc l'affaiblissement du squelette. Les personnes atteintes de cette maladie sont plus vulnérables aux fractures, qui peuvent conduire à des incapacités physiques dont les complications peuvent être fatales.

Publicité

L'ostéoporose est la maladie dégénérative la plus répandue dans le monde occidental. Elle est caractérisée par la baisse de densité osseuse et donc l'affaiblissement du squelette. Les personnes atteintes de cette maladie sont plus vulnérables aux fractures, qui peuvent conduire à des incapacités physiques dont les complications peuvent être fatales.
Chez les mammifères, la diminution du volume de tissu osseux s'équilibre avec la régénérescence, maintenant ainsi la densité osseuse constante. Avec l'âge, cet équilibre tend à disparaître et la dégénérescence reprend le dessus, réduisant ainsi la solidité de la structure osseuse.
Or, la protéine interleukine 1, un stimulant du système immunitaire, augmente le nombre et l'activité des ostéoclastes, cellules impliquées dans la diminution du volume de tissu osseux. En effet, ces cellules se développent à partir des mêmes cellules que celles du système immunitaire.
Les recherches à l'Université Hébraïque de Jérusalem ont été dirigées par le Pr Itai BAB du département des os, en coopération avec le Pr Raz YIRMIYA du département de psychologie (BE Israël N°38 : "Explications du fonctionnement des médicaments contre la maladie d'Alzheimer"), le Pr Esther SHAHAMI du laboratoire d'études de traumatismes du cerveau et trois étudiants. Les chercheurs ont effectué des expériences sur des souris modifiées, dont ils pouvaient modifier la réaction à l'interleukine. Ils ont démontré que l'équilibre régénérescence/dégénérescence dans les tissus osseux est régulé par l'activité de l'interleukine 1 dans le cerveau : un niveau normal et optimal de la protéine limite la diminution du volume de tissu osseux et maintient la densité osseuse.
Selon le Pr BAB, le lien entre le cerveau et la structure osseuse est un nouveau sujet de recherches encore peu exploré. Ces résultats mettent en évidence la complexité du système neuronal qui contrôle la structure osseuse et promettent des perspectives de développement pour un traitement ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-08-30 par auteur
Source: Communiqué de presse de l'Université Hébraïque de Jérusalem, 24/08/2005 Cette information est un extrait du BE Israël numéro 39 du 30/08/2005 rédigé par l'Ambassade de France en Israël. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...