Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-06-11
Actualité médicale

Tags: vaccin -  cancer - 
Un pas de plus vers un vaccin contre le cancer - Actualité médicale
Un pas de plus vers un vaccin contre le cancer

Andreea Ioan-Facsinay, du Centre Médical Universitaire de Leiden, a lié des protéines de cellules tumorales à des anticorps, qu'elle a ensuite appliquées aux cellules immunocompétentes d'une souris. Ces cellules traitées furent utilisées en tant que vaccin, qui se révéla efficace dans des expériences sur les animaux.

Publicité

Andreea Ioan-Facsinay, du Centre Médical Universitaire de Leiden, a lié des protéines de cellules tumorales à des anticorps, qu'elle a ensuite appliquées aux cellules immunocompétentes d'une souris. Ces cellules traitées furent utilisées en tant que vaccin, qui se révéla efficace dans des expériences sur les animaux. Si les suites de cette recherche sont aussi prometteuses, des vaccins contre le cancer seront disponibles, mais malheureusement pas avant dix ans.
La recherche sur le cancer avance sur des fronts variés. Ce n'est pas simple, car, à la différence des agents qui causent la plupart des autres maladies, les cellules cancéreuses sont originaires du corps lui-même. Pour cette raison, le système immunitaire ne les reconnaît pas ou les reconnaît trop tard.
En principe, Ioan-Facsinay a réussi à résoudre ce problème pour certains types de cancer. Elle a attaché avec succès des protéines de cellules tumorales à des anticorps. Les cellules immunitaires de la souris furent alors traitées avec ce complexe et injectées de nouveau à la souris. Un vaccin fut produit à partir de ces cellules ré-injectées, qui induisent une réponse immunitaire contre certains cancer d'après les expériences réalisées sur les animaux. Certaines protéines présentes à la surface des cellules immunitaires, appelées récepteurs Fc, sont particulièrement importantes pour l'efficacité de ce vaccin.
Les chercheurs ont aussi découvert un effet préventif à ce vaccin chez les souris non encore atteintes de cancer ce qui pourrait avoir son importance par la suite.
Le chercheur est optimiste à propos des possibilités offertes par cette recherche ; elle estime néanmoins qu'il faudra au moins encore deux ans avant que des expériences puissent être effectuées sur l'homme, et ensuite encore au moins huit autres années avant qu'un vaccin ne soit disponible.

Cette information est un extrait du BE Pays-Bas numéro 11 du 11/06/2003 rédigé ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-06-11 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: vaccin cancer


Publicité

En savoir plus