Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-06-23
Actualité médicale

Tags: grands -  recherche -  moelle -  epiniere - 
De grands pas dans la recherche sur la moelle épinière - Actualité médicale
De grands pas dans la recherche sur la moelle épinière

La lésion de la moelle épinière est aujourd'hui la première cause d'infirmité chez les jeunes adultes canadiens. On recense environ 1.200 cas par an, dû principalement aux accidents de la route ou de plongée.

Publicité

La lésion de la moelle épinière est aujourd'hui la première cause d'infirmité chez les jeunes adultes canadiens. On recense environ 1.200 cas par an, dû principalement aux accidents de la route ou de plongée.
Dans les lésions aiguës de la moelle épinière, le tissu endommagé continue à se développer au cours des jours, voire des semaines, qui suivent l'accident, ouvrant la porte à une possibilité médicale pour stopper ce processus de dégénérescence et améliorer les chances de guérison.
Le chercheur Jennifer Wells et le professeur Wee Yong, de l'Université de Calgary, ont prouvé que la minocycline, médicament utilisé habituellement pour traiter l'acné, améliore la mobilité des souris atteintes de lésion à la moelle épinière.
"Les traitements habituels pour les lésions de la moelle épinière sont limités et impliquent parfois l'utilisation d'un stéroïde pour réduire l'enflement et apaiser l'inflammation. Jusqu'à maintenant, ces traitements n'ont jamais réussi à améliorer la conséquence tragique des personnes paralysées par ces lésions" constate le docteur Yong. Or si ses résultats pouvaient être reproduits cliniquement sur des humains, cela donnerait un nouvel espoir aux patients atteints de ces lésions.
La monocycline est un agent anti-microbien. Son mécanisme d'action sur la lésion de la moelle épinière n'est cependant pas en relation avec son activité anti-microbienne; il pourrait être attribué à plusieurs effets anti-inflammatoires. Ce médicament étant déjà approuvé par l'administration américaine de l'alimentation et des médicaments (FDA), les essais cliniques sur des humains devraient être plus rapides.
Les résultats de cette étude seront publiés dans l'édition de juillet du magazine BRAIN.

Cette information est un extrait du BE Canada numéro 228 du 23/06/2003 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2003-06-23 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: grands recherche moelle epiniere


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...