Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-07-11
Actualité médicale

Tags: Utilisation -  pilule -  contraceptive -  risques -  developpement -  cancers - 
Utilisation de pilule contraceptive et risques de développement de cancers - Actualité médicale
Utilisation de pilule contraceptive et risques de développement de cancers

Plus de 200.000 femmes norvégiennes, la plupart âgées de 20 à 30 ans, ont recours à la l'usage de la pilule contraceptive. Une étude épidémiologique récente, menée à l'Université de Tromsø sur plus de 100.000 femmes, montre qu'il existe une corrélation statistique entre la durée de la prise de la pilule contraceptive et le développement des cancers du sein, de l'utérus et des ovaires.

Publicité

Plus de 200.000 femmes norvégiennes, la plupart âgées de 20 à 30 ans, ont recours à la l'usage de la pilule contraceptive. Une étude épidémiologique récente, menée à l'Université de Tromsø sur plus de 100.000 femmes, montre qu'il existe une corrélation statistique entre la durée de la prise de la pilule contraceptive et le développement des cancers du sein, de l'utérus et des ovaires. Ainsi, plus la durée de prise de la pilule est grande et plus les risques de développement du cancer du sein sont élevés (les utilisatrices d'une pilule contraceptive auraient selon cette étude plus de 50% de chances de plus que les femmes qui n'ont jamais utilisé de pilule de développer un cancer du sein). En revanche, les risques de cancer de l'utérus diminuent et les utilisatrices de la pilule contraceptive voient leur risque réduit de 33 % de développer un cancer des ovaires, forme la plus létale parmi les cancers observés chez les femmes ayant recours à ce mode de contraception.
Pour Merethe Kumle, médecin à l'Université de Tromsø et auteur de l'étude, les résultats montrent que les femmes peuvent utiliser en toute confiance la pilule contraceptive. Elle souligne également que l'augmentation du risque de développement du cancer du sein montre que son tissu est sensible à l'imprégnation hormonale par les oestrogènes et la progestérone. Dans cette étude, la plupart des femmes utilisaient une pilule contraceptive dosée à 50 microgrammes ou plus d'oestrogènes alors qu'aujourd'hui, la quasi-totalité des pilules contraceptives en contient une quantité inférieure. Ainsi, pour la plupart des experts norvégiens, cette diminution de la prise d'oestrogène limiterait considérablement cette augmentation du risque de cancer.

Cette information est un extrait du BE Norvège numéro 41 du 11/07/2003 rédigé par l'Ambassade de France en Norvège. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-07-11 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Utilisation pilule contraceptive risques developpement cancers


Publicité

En savoir plus