Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-07-21
Actualité médicale

Tags: legionnelles -  plein -  bouche - 
Des légionnelles plein la bouche ? - Actualité médicale
Des légionnelles plein la bouche ?

Selon une étude réalisée par une équipe du Centre de recherche de l'Hôpital Laval, la bactérie du légionnaire semble avoir élu domicile dans la tubulure de bon nombre d'unités de soins dentaires.

Publicité

Selon une étude réalisée par une équipe du Centre de recherche de l'Hôpital Laval, la bactérie du légionnaire semble avoir élu domicile dans la tubulure de bon nombre d'unités de soins dentaires. Plus de 70% des 15 appareils examinés par les chercheurs abritent ce microorganisme pathogène qui attaque le système respiratoire, a révélé Steve Dutil lors de la Journée scientifique du Centre de recherche Hôpital Laval.
Les travaux de l'étudiant-chercheur, supervisés par Caroline Duchaine, du Département de biochimie et de microbiologie, et réalisés avec la collaboration d'autres chercheurs de l'Université de Montréal, ont mis à profit une méthode de détection de segments d'ARN ribosomal -l'hybridation in situ en fluorescence- pour révéler la présence des légionelles. La méthode habituellement employée pour détecter les bactéries -la culture sur milieu nutritif- donnerait des résultats mitigés pour les bactéries de l'environnement, notamment pour certaines souches du genre Legionella, soupçonnaient les chercheurs.
L'hydridation in situ a révélé la présence de souches de légionelles dans l'eau de 73% des unités de soins dentaires contre 27% avec la méthode de culture sur milieu nutritif.
La présence de légionelles dans les unités de soins dentaires ne surprend par Caroline Duchaine outre mesure. De façon globale, elle considère que les niveaux décelés sont tout de même préoccupants.
La stagnation de l'eau dans la tubulure et la faible concentration résiduelle de chlore dans l'eau potable favoriseraient la prolifération des légionelles.
Les bactéries qui se multiplient dans la tubulure de ces unités se retrouvent éventuellement dans la bouche des patients via la turbine (fraise).

Cette information est un extrait du BE Canada numéro 230 du 21/07/2003 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2003-07-21 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: legionnelles plein bouche


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...