Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-08-05
Actualité médicale

Tags: vaccin -  hepatite -  essai -  clinique -  universitaire -  Graz - 
Un nouveau vaccin contre l'hépatite C à l'essai à la clinique universitaire de Graz - Actualité médicale
Un nouveau vaccin contre l'hépatite C à l'essai à la clinique universitaire de Graz

L'entreprise viennoise Intercell (http://www.intercell.com) a développé un nouveau vaccin qui agirait contre l'hépatite C. Ce virus toucherait environ 250.000 autrichiens (soit environ 3%) et non-traitée, cette maladie infectieuse qui touche le foie, peut produire des cirrhoses ou des cancers. Chaque année, environ 900 autrichiens meurent des suites d'une infection chronique.

Publicité

L'entreprise viennoise Intercell (http://www.intercell.com) a développé un nouveau vaccin qui agirait contre l'hépatite C. Ce virus toucherait environ 250.000 autrichiens (soit environ 3%) et non-traitée, cette maladie infectieuse qui touche le foie, peut produire des cirrhoses ou des cancers. Chaque année, environ 900 autrichiens meurent des suites d'une infection chronique.
La thérapie standard pour traiter l'hépatite C est normalement une combinaison de l'interféron et de la ribavirine. L'hépatite C existe sous 3 formes. Sous les formes 2 et 3, la combinaison thérapeutique interféron/ribavirine permet d'atteindre un taux de guérison à 80%. Mais sous la forme 1 le taux de guérison n'excède pas 45%.
Le vaccin qui a été développé par Intercell est actuellement en cours de test au département de gastro-entérologie et d'hépatologie à la clinique universitaire de Graz. Les tests sont actuellement en phase 2. Dans la phase 1, le vaccin avait été testé chez des patients sains pour voir s'ils le supportaient bien et s'ils développaient vraiment une réponse immunitaire au virus. La phase 2 consiste à tester le vaccin chez des patient atteints chroniquement par le virus. Les patients choisis pour cette étude sont donc ceux qui n'ont donc pas réagi à la combinaison thérapeutique interféron/ribavirine. Si après vaccins, les patients développent suffisamment de cellules immunitaires (dans ce cas des lymphocytes T) contre le virus, alors l'étude pourra continuer vers une troisième étape où le vaccin sera alors administré en tant que thérapie primaire aux patients et non plus seulement à ceux qui ne réagissent pas à la combinaison interféron/ribavirine. Afin d'optimiser le taux de réussite, une combinaison de ce vaccin avec l'interféron est envisageable. Les premiers résultats de cette étude seront disponible à la fin de l'année.

Cette information est un extrait du BE Autriche numéro 35 du 5/08/2003 rédigé par l'Ambassade ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-08-05 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: vaccin hepatite essai clinique universitaire Graz


Publicité

En savoir plus