Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-09-26
Actualité médicale

Tags: Reparer -  cellules -  cancereuses -  detruire - 
Réparer les cellules cancéreuses au lieu de les détruire - Actualité médicale
Réparer les cellules cancéreuses au lieu de les détruire

Soigner un cancer, non plus en détruisant la cellule maligne, mais en procédant à la réparation de la cellule cancéreuse. Pour la découverte et l'efficacité clinique de ce nouveau concept, deux chercheurs français se sont vus décerner le PRIX GAGNA*.

Publicité

Soigner un cancer, non plus en détruisant la cellule maligne, mais en procédant à la réparation de la cellule cancéreuse. Pour la découverte et l'efficacité clinique de ce nouveau concept, deux chercheurs français se sont vus décerner le PRIX GAGNA*.
Les travaux récompensés de l'équipe française reposent sur le traitement par différenciation des maladies malignes humaines. L'originalité du concept tient dans une remise en question du dogme selon lequel le cancer est un état anormal et irréversible. A l'origine de cette nouvelle orientation: la démonstration de l'action thérapeutique de l'acide rétinoïque.
La collaboration établie entre Anne Dejean-Assemat (Institut Pasteur, Paris) et Laurent Degos (Hôpital St-Louis, Paris) a consisté à démontrer l'action du traitement par différenciation sur le désordre génétique de la leucémie aiguë promyélocytaire. Cette maladie se caractérise par une cassure entre deux chromosomes (translocation) puis par la fusion de deux gènes : le récepteur de l'acide rétinoïque et le PML (nouveau gène). Jouant un rôle considérable dans la maturité des globules blancs, le récepteur de l'acide rétinoïque perd toutes ses facultés thérapeutiques au contact du PML et autorise ainsi le développement de la leucémie aiguë promyélocytaire.
C'est ici qu'interviennent l'acide rétinoïque et son action thérapeutique, mise en évidence par le Professeur DEGOS.
En effet, apporté en doses importantes, l'acide rétinoïque provoque le déplacement des éléments PML. Une fois isolé, le récepteur de l'acide rétinoïque ré-active le programme de maturation des globules blancs : la cellule cancéreuse peut ainsi être transformée en une cellule normale.
Par leurs travaux, Laurent Degos et Anne Dejean-Assemat confèrent à la réparation de la cellule cancéreuse une légitimité et de nouvelles perspectives dans la guérison d'autres leucémies et d'autres tumeurs malignes.
Outre l'élucidation du rôle des formes modifiées du récepteur de l'acide rétinoïque dans le développement de la leucémie aiguë promyélocytaire et ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-09-26 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Reparer cellules cancereuses detruire


Publicité

En savoir plus