Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-09-29
Actualité médicale

Tags: analyse -  sang -  deceler -  risque -  cancer -  poumon - 
Une nouvelle analyse de sang capable de déceler le risque de cancer du poumon - Actualité médicale
Une nouvelle analyse de sang capable de déceler le risque de cancer du poumon

Un nouveau facteur de risque génétique augmentant le risque de cancer du poumon vient d'être découvert à l'Institut Weizmann. Les résultats, publiés dans le Journal of the National Cancer Institute, montrent que les fumeurs porteurs de ce marqueur génétique courent un risque 120 fois plus élevé que les non-fumeurs n'ayant pas ce marqueur.

Publicité

Un nouveau facteur de risque génétique augmentant le risque de cancer du poumon vient d'être découvert à l'Institut Weizmann. Les résultats, publiés dans le Journal of the National Cancer Institute, montrent que les fumeurs porteurs de ce marqueur génétique courent un risque 120 fois plus élevé que les non-fumeurs n'ayant pas ce marqueur. Pour détecter les fumeurs à risque, il suffira d'une simple analyse de sang basée sur ces recherches.
Les résultats obtenus par le professeur Zvi Livneh et la docteur Tamar Paz-Elizur du département de Chimie biologique, sont le fruit de longues années de recherches sur le rôle des mécanismes de réparation de I'ADN dans le cancer. Ils se sont penchés en particulier sur le cancer du poumon, l'un des plus courants, responsable de 30% des décès dus aux cancers. Aux Etats-Unis, il y a 160.000 nouveaux malades chaque année. Le tabagisme est la principale cause du cancer du poumon : 90% des patients hospitalisés pour cette maladie sont des fumeurs. Cependant, 10% seulement des grands fumeurs sont atteints, ce qui suggère l'existence d'une susceptibilité génétique personnelle. Le professeur Livneh a travaillé en collaboration avec le docteur Meir Krupsky du centre médical Sheba pour déterminer si cette susceptibilité est causée par une diminution de la capacité à réparer les lésions de l'ADN.
Environ 20.000 fois par jour notre ADN est endommagé par des facteurs tels que la lumière solaire, la fumée ou des réactions à l'intérieur du corps. Si elles ne sont pas réparées, ces lésions peuvent conduire au cancer. Heureusement, le corps possède une réserve d'enzymes dont le rôle est de réparer 1'ADN, et qui détectent les lésions à l'aide de systèmes de senseurs sophistiqués. Elles exécutent ensuite une "opération", coupant la partie endommagée et la remplaçant par un nouveau morceau d'ADN. L'efficacité de ce ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2003-09-29 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: analyse sang deceler risque cancer poumon


Publicité

En savoir plus