Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-10-02
Actualité médicale

Tags: Risque -  femmes -  developper -  cancer -  poumon - 
Risque plus important des femmes de développer un cancer du poumon ? - Actualité médicale
Risque plus important des femmes de développer un cancer du poumon ?

Une étude menée par la section toxicologie de l'Institut National de la Santé du Travail (STAMI) révèle que les femmes ont un risque plus élevé que les hommes de développer un cancer du poumon, suite à l'exposition à une substance chimique telle que la fumée de cigarette.

Publicité

Une étude menée par la section toxicologie de l'Institut National de la Santé du Travail (STAMI) révèle que les femmes ont un risque plus élevé que les hommes de développer un cancer du poumon, suite à l'exposition à une substance chimique telle que la fumée de cigarette.
La section de Toxicologie de l'Institut STAMI étudie les interactions gènes-environnement dans le développement de certaines maladies. Dans ce contexte, le cancer du poumon a servi de modèle pathologique.
Une cinquantaine de substances chimiques, contenues dans la fumée de cigarette, sont actuellement répertoriées comme produits à risque, parmi lesquelles les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Le métabolisme de ces derniers conduit à la formation d'agents susceptibles de s'attaquer à l'ADN. L'Institut STAMI a évalué la capacité des hommes et des femmes à activer les HAP. Une étude menée sur 114 patients atteints d'un cancer du poumon a permis de déterminer que les femmes ont une plus grande concentration pulmonaire d'une enzyme, le CYP1A1, agent important dans le métabolisme des HAP. Par ailleurs, il a été constaté que les dommages causés sur l'ADN par les HAP sont moins importants chez les hommes que chez les femmes, chez qui les processus de réparation de ce genre de dommages sont moins efficaces. Sans vouloir lier la probabilité de développer un cancer des poumons à la concentration pulmonaire de CYP1A1, ces études apportent un nouvel éclairage sur les risques, a priori plus importants, encourus par les femmes fumeuses que par leurs homologues masculins.

Cette information est un extrait du BE Norvège numéro 44 du 2/10/2003 rédigé par l'Ambassade de France en Norvège. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2003-10-02 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Risque femmes developper cancer poumon


Publicité

En savoir plus