Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-10-09
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  viennois -  mesurent -  agressivite -  neuroblastome -  epargnent -  chimiotherapies -  nourrissons - 
Des chercheurs viennois mesurent l'agressivité du neuroblastome et épargnent des chimiothérapies à des nourrissons - Actualité médicale
Des chercheurs viennois mesurent l'agressivité du neuroblastome et épargnent des chimiothérapies à des nourrissons

Le neuroblastome est une forme de cancer qui survient essentiellement chez les enfants de moins de 6 ans ; c'est un cancer rare, mais il est le plus répandu chez les enfants après la leucémie et les tumeurs cérébrales. C'est un cancer qui atteint le système nerveux autonome et plus particulièrement le système nerveux sympathique.

Publicité

Le neuroblastome est une forme de cancer qui survient essentiellement chez les enfants de moins de 6 ans ; c'est un cancer rare, mais il est le plus répandu chez les enfants après la leucémie et les tumeurs cérébrales. C'est un cancer qui atteint le système nerveux autonome et plus particulièrement le système nerveux sympathique.
Le couple de chercheurs Inge et Peter Ambros de l'hôpital pédiatrique St Anna, respectivement médecin et biologiste, ont établi, au cours d'une étude soutenue par le ministère de l'éducation, des sciences et de la culture (BMBWK) et par l'institut de recherche des enfants atteints de cancer (CCRI), qu'il n'était pas toujours nécessaire de passer par des interventions lourdes (chimiothérapie à haute dose ou chirurgie) pour traiter cette maladie. Les deux chercheurs ont pu identifier des marqueurs génétiques qui permettent de mesurer quelle est l'agressivité du neuroblastome. Cette étude a commencé en 1990 et a donné lieu à plusieurs publications sur les cellules de Schwann (voir le site du ccri dans le "contact"). Ce sont des cellules gliales qui ont pour objectif de supporter les cellules nerveuses du système nerveux primaire. Des nouvelles thérapies à partir de l'application des cellules de Schwann sont toujours en cours de développement.
Leur étude a porté sur 500 cas de neuroblastomes et ils ont aussi pu découvrir des marqueurs génétiques importants. Ainsi, dans les cellules cancéreuses, la ploïdie (caractère du nombre de chromosomes dans une cellule ; les cellules humaines normales comportent 23 paires de chromosomes, elles sont dites diploïdes), la redondance de l'oncogène MYCN sur le chromosome 2 ou bien la délétion d'une partie du chromosome 1, sont aujourd'hui des facteurs génétiques sûrs qui permettent de se prononcer sur la gravité du neuroblastome. Par exemple, les enfants qui développent des cellules cancéreuses triploïdes peuvent éviter une ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-10-09 par
Source: Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...