Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-10-13
Actualité médicale

Tags: point -  vaccin -  cancer -  col -  uterus - 
Mise au point d'un vaccin contre le cancer du col de l'utérus - Actualité médicale
Mise au point d'un vaccin contre le cancer du col de l'utérus

Le virus du papillome humain (VPH) est la maladie sexuellement transmissible la plus répandue dans les pays industrialisés, beaucoup plus que le sida, l'infection à chlamydia ou même l'herpès. "Statistiquement, trois personnes sur quatre sont infectées par le VPH au cours de leur vie, lance le Dr Marc Steben, un spécialiste des MTS. Pourtant, 95% des personnes atteintes l'ignorent, car cette infection n'est habituellement pas détectée."

Publicité

Le virus du papillome humain (VPH) est la maladie sexuellement transmissible la plus répandue dans les pays industrialisés, beaucoup plus que le sida, l'infection à chlamydia ou même l'herpès. "Statistiquement, trois personnes sur quatre sont infectées par le VPH au cours de leur vie, lance le Dr Marc Steben, un spécialiste des MTS. Pourtant, 95% des personnes atteintes l'ignorent, car cette infection n'est habituellement pas détectée."
Récemment, une étude épidémiologique menée auprès de 608 jeunes Américaines a révélé un taux excessivement élevé de contamination après trois ans d'activité sexuelle : 43%. Les hommes ne sont pas épargnés par le VPH, mais ils sont généralement asymptomatiques. Une forme virulente de ce virus, chez les femmes, provoque le cancer du col de l'utérus. Le frottis vaginal (ou Pap test) est un moyen de dépister ce cancer, mais il comporte des failles : dans un cas sur deux, le résultat apparaît normal.
Avec le Dr Marc Boucher, clinicien à l'hôpital Sainte-Justine et comme lui professeur à la Faculté de médecine, le Dr Steben est un des responsables du volet québécois d'une étude internationale portant sur un vaccin mis au point à Seattle l'an dernier par la Dre Laura Koutsky. Le résultat de la recherche américaine avait eu l'effet d'une bombe dans le New England Journal of Medicine, suscitant un éditorial élogieux. Les femmes traitées avaient été protégées à 100% contre le virus, alors que 3,8% de celles qui avaient reçu le placebo en étaient atteintes après un an.
Comme c'est la règle avec ce type de découvertes, des études multicentriques ont été lancées dans plusieurs pays afin de s'assurer de l'efficacité à grande échelle des molécules actives et de leur innocuité. Le Canada est un des 12 pays retenus pour la recherche clinique et le protocole a été approuvé tant ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-10-13 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: point vaccin cancer col uterus


Publicité

En savoir plus