Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-10-24
Actualité médicale

Tags: recepteur -  cellulaire -  implique -  processus -  cicatrisation -  contrer -  cancer - 
Un récepteur cellulaire impliqué dans les processus de cicatrisation pourrait contrer le cancer - Actualité médicale
Un récepteur cellulaire impliqué dans les processus de cicatrisation pourrait contrer le cancer

Les tumeurs desmoïdes sont une forme de cancer localement invasif également appelé fibromatose agressive. Ces tumeurs sont composées de cellules dont les propriétés histologiques et moléculaires sont similaires à celles des cellules mesenchymales qui repeuplent en temps normal les tissus endommagés du derme suite à une blessure.

Publicité

Les tumeurs desmoïdes sont une forme de cancer localement invasif également appelé fibromatose agressive. Ces tumeurs sont composées de cellules dont les propriétés histologiques et moléculaires sont similaires à celles des cellules mesenchymales qui repeuplent en temps normal les tissus endommagés du derme suite à une blessure. Plusieurs chercheurs canadiens assistés d'un chercheur néerlandais ont pu montrer dans une étude publiée en ligne par la revue Oncogene que le récepteur Rhamm (Recepteur de mobilité cellulaire associée aux acides hyaluroniques), important dans les processus cicatriciels, était exprimé à des niveaux élevés dans les cas de fibromatose aggressive. Afin de déterminer l'importance de ce récepteur dans la physiologie tumorale, les scientifiques ont inactivé par KO génétique les copies natives du gène Rhamm. Les mutants homozygotes Rhamm-/- obtenus ont été croisés avec des souris Apc/Apc1638N porteuses d'une mutation qui les prédispose aux cancers gastrointestinaux et à la fibromatose agressive. Chez les descendants de ces croisements, la déficience pour le gène Rhamm entraîne une chute significative du nombre de tumeurs desmoïdes mais n'a aucun effet sur le nombre de polypes gastrointestinaux ce qui tend à démontrer la spécificité du gène Rhamm vis-à-vis du premier type de tumeurs.
Ces résultats sont les premiers à mettre en évidence le rôle de Rhamm dans une pathologie tumorale et ils indiquent ce récepteur comme une cible thérapeutique de choix afin d'enrayer la progression de cette forme de cancer particulièrement difficile à traiter pas les moyens conventionnels.

Cette information est un extrait du BE Canada numéro 237 du 24/10/2003 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2003-10-24 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: recepteur cellulaire implique processus cicatrisation contrer cancer


Publicité

En savoir plus