Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-10-02
Actualité médicale

Tags: antibiotique -  inhibe -  activite -  gene -  cancereux - 
Un antibiotique inhibe l'activité d'un gène cancéreux - Actualité médicale
Un antibiotique inhibe l'activité d'un gène cancéreux

Selon le travail du Dr Andrei Gartel et collaborateurs du collège de médecine de l'université de l'Illinois à Chicago, publié dans le journal médical d'octobre de Cancer Research, un antibiotique peu connu est prometteur comme agent anticancéreux en inhibant un gène trouvé à des taux plus élevés que la normale dans la plupart des tumeurs humaines. Le gène FoxM1 est nécessaire à la prolifération cellulaire. En bloquant le gène on bloque la prolifération. La prolifération incontrôlée est caractéristique des cellules cancéreuses.

Publicité

Selon le travail du Dr Andrei Gartel et collaborateurs du collège de médecine de l'université de l'Illinois à Chicago, publié dans le journal médical d'octobre de Cancer Research, un antibiotique peu connu est prometteur comme agent anticancéreux en inhibant un gène trouvé à des taux plus élevés que la normale dans la plupart des tumeurs humaines. Le gène FoxM1 est nécessaire à la prolifération cellulaire. En bloquant le gène on bloque la prolifération. La prolifération incontrôlée est caractéristique des cellules cancéreuses.

Les chercheurs ont développé un nouveau système d'observation basé sur une protéine naturellement fluorescente appelée luciférase pour identifier de petites molécules qui inhibent des protéines qui stimulent ou inhibent les gènes.

En utilisant ce système ils ont identifié un antibiotique, la siomycine A, qui cible spécifiquement le FoxM1 sans affecter d'autres fonctions cellulaires. Dans des expérimentations ultérieures, en culture de tissus, les chercheurs ont trouvé que cet antibiotique induisait les cellules cancéreuses, mais pas les cellules normales, à se suicider dans un processus appelé l'apoptose. Selon l'auteur principal, le Dr Gartel, cette méthode est particulièrement prometteuse parce que l'on sait qu'elle n'est pas toxique.

La Siomycine A doit maintenant être testée, au laboratoire et chez des animaux d'expérience, contre d'autres lignées cellulaires avant que des essais humains puissent être planifiés


Publié le 02-10-2006

Article écrit le 2006-10-02 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: antibiotique inhibe activite gene cancereux


Publicité

En savoir plus