Publicité
Accueil > Actualité médicale > Télémédecine
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2005-09-02
Actualité médicale

Tags:
La télémédecine réduira les visites aux hôpitaux des patients chroniques - Actualité médicale
La télémédecine réduira les visites aux hôpitaux des patients chroniques

Pionnier en Espagne, cette initiative, qui est passée dans sa phase d'essais cliniques, suit l'évolution des malades cardiaques, grâce à un téléphone portable et à un ordinateur. Le projet Airmed-Cardio, qui est dirigé par l'Hôpital Puerta de Hierro de Madrid avec le soutien de l'Institut de la Santé Carlos III, a été présenté à l'Université Menendez Pelayo (UIMP).

Publicité

Pionnier en Espagne, cette initiative, qui est passée dans sa phase d'essais cliniques, suit l'évolution des malades cardiaques, grâce à un téléphone portable et à un ordinateur. Le projet Airmed-Cardio, qui est dirigé par l'Hôpital Puerta de Hierro de Madrid avec le soutien de l'Institut de la Santé Carlos III, a été présenté à l'Université Menendez Pelayo (UIMP).
Les pathologies chroniques représenteront plus de 60% des maladies mondiales en 2020. Selon ces prévisions, l'assistance sanitaire aux patients chroniques s'est convertie en un problème prioritaire, et "la médecine n'est pas prête pour cela", selon le président de Société Espagnole de Cardiologie, Luis Alonso Pulpón. D'après lui, la télémédecine, ou transmission de consultation médicale à distance, solutionnera les problèmes d'assistance aux malades cardiaques chroniques.
Le patient peut contacter son médecin depuis n'importe quel endroit, selon Joaquín Márquez, directeur médical du projet Airmed-Cardio. Le but est d'utiliser la technologie UMTS de la téléphonie mobile pour l'assistance à distance, en créant un système facile à utiliser.
Le patient dispose chez lui des appareils nécessaires pour faire un suivi de ses maladies, qu'il envoie, grâce à son téléphone portable, à une station centrale où sont stockées les données. Le médecin, ayant accès à celles-ci, peut faire le suivi du patient et lui répondre par l'intermédiaire de son téléphone portable pour, par exemple, changer de traitement ou seulement lui envoyer un message d'encouragement. Le projet a montré, dans sa phase d'essais cliniques, qu'il était viable.



Article écrit le 2005-09-02 par auteur
Source: Cette information est un extrait du BE Espagne numéro 44 du 2/09/2005 rédigé par l'Ambassade de France en Espagne. Les Bulletins Electronique Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

ABC, 01/08/05 François Perruchas, franperr@ingenio.upv.es