Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-12-09
Actualité médicale

Tags: Implantation -  neurochirurgicale -  microelectrode -  maladie -  Parkinson - 
Implantation neurochirurgicale d'une microélectrode pour soulager les patients atteints de la maladie de Parkinson - Actualité médicale
Implantation neurochirurgicale d'une microélectrode pour soulager les patients atteints de la maladie de Parkinson

Génétique, cellules souches, chirurgie... La recherche médicale explore toutes les pistes pour venir à bout de la maladie de Parkinson. Cette dernière est une affection dégénérative qui atteint environ 1,5% de la population âgée de plus de 65 ans.

Publicité

Génétique, cellules souches, chirurgie... La recherche médicale explore toutes les pistes pour venir à bout de la maladie de Parkinson.
Cette dernière est une affection dégénérative qui atteint environ 1,5% de la population âgée de plus de 65 ans. Cette maladie est la conséquence de la destruction d'une partie des neurones dopaminergiques. La réduction de l'approvisionnement en dopamine entraîne une hyperactivité neuronale perturbant ainsi les mouvements du corps. Il s'ensuit alors une incapacité à contrôler les mouvements volontaires. On estime qu'au moment du diagnostic, 80% des neurones dopaminergiques sont déjà détruits. A l'heure actuelle, il n'existe pas de remède à cette maladie. Le traitement médicamenteux permet de soulager les symptômes de la maladie, mais après cinq ans le traitement perd de son efficacité. Pour les patients ayant atteint ce stade, d'autres stratégies de traitement comme la neurochirurgie peuvent être considérées.
Le ministère de la Santé espagnol évalue depuis 1995 l'effet de l'implantation d'une électrode dans le cerveau des malades. Les progrès techniques récents ont diminué les risques inhérents à la neurochirurgie et ont augmenté son efficacité. La technique semble concluante : des centaines de patients ont ainsi été traités. Pour l'instant cette opération ne se pratique que dans six centres hospitaliers espagnols, mais elle pourrait s'étendre à l'ensemble du réseau hospitalier.
Lors de l'opération, le chirurgien introduit chez le patient éveillé une microélectrode dans une région précise de son cerveau. Celle-ci, rattachée à un petit générateur situé sous la clavicule, envoie un signal de haute fréquence qui diminue l'hyperactivité neuronale. L'électrode n'agit pas sur la production de dopamine, son rôle consiste à ralentir l'hyperactivité neuronale.
L'implantation d'une micro électrode dans le cerveau réduit les symptômes de cette maladie et soulage le patient. Cette intervention a un impact important sur les troubles moteurs du patient améliorant considérablement sa ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-12-09 par auteur
Source: El País, 11/11/03 Delphine SIERRA , service.scientifique@sst-bcn.com Cette information est un extrait du BE Espagne numéro 24 du 9/12/2003 rédigé par l'Ambassade de France en Espagne. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus