Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-10-10
Actualité médicale

Tags:
Brevet américain pour l'utilisation de vecteurs dérivés des lentivirus - Actualité médicale
Brevet américain pour l'utilisation de vecteurs dérivés des lentivirus

La société britannique Oxford BioMedica vient de recevoir l'accord du "US Patent Office" pour un nouveau brevet couvrant "LentiVector", une technologie mise au point par l'entreprise pour la thérapie génique. Ce nouveau brevet complémente le brevet 6 312 682 attribué en Novembre 2001 à la compagnie et inclus des revendications concernant à la fois la composition et la méthode de production des systèmes de production de vecteur lentiviraux pour la thérapie génique chez l'homme.

Publicité

La société britannique Oxford BioMedica vient de recevoir l'accord du "US Patent Office" pour un nouveau brevet couvrant "LentiVector", une technologie mise au point par l'entreprise pour la thérapie génique. Ce nouveau brevet complémente le brevet 6 312 682 attribué en Novembre 2001 à la compagnie et inclus des revendications concernant à la fois la composition et la méthode de production des systèmes de production de vecteur lentiviraux pour la thérapie génique chez l'homme. Le brevet couvre à la fois les vecteurs dérivés des lentivirus humains (virus de l'immunodéficience humaine -VIH) et animaux.
La force du système LentiVector est leur sûreté qui le rend potentiellement utilisable en clinique. En particulier, Oxford BioMedica est la première équipe à avoir construit des vecteurs lentiviraux ne contenant aucun gène viral et incluant le minimum des structures virales nécessaires à la formation des particules virales. Ce travail a été réalisé aussi bien avec le VIH qu'avec l'"Equine Infectious Anaemia Virus" (EIAV), un lentivirus du cheval. Ce dernier vecteur offre un degré de sûreté supplémentaire pour l'utilisation clinique chez l'homme.
La compagnie estime détenir actuellement le système le plus efficace et le plus sur pour le traitement des maladies du système nerveux central et en particulier les maladies neurodégénératives chroniques. Plusieurs produits basés sur cette technologie approchent actuellement de la phase d'essais clinique. Le plus avancé est "ProSavin" pour soigner la maladie de Parkinson pour lequel les discussions ont commencés. Trois autres produits "RetinoStat" pour lutter contre la rétinopathie, "Innurex" pour la réparation nerveuse suite à des dommages dans la moelle épinière et "MoNuDin" pour la sclérose latérale amyotrophique sont encore au stade pré clinique.

Article écrit le 2003-10-10 par auteur
Source: Press Release de Oxford Biomedica, 13/08/03, http://www.oxfordbiomedica.com Cette information est un extrait du BE Royaume-Uni numéro 38 du 10/10/2003 rédigé par l'Ambassade de France au Royaume-Uni. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...