Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-01-29
Actualité médicale

Tags: taux -  proteine -  retablissement -  crise -  cardiaque - 
Un taux de protéine pour un meilleur rétablissement après une crise cardiaque - Actualité médicale
Un taux de protéine pour un meilleur rétablissement après une crise cardiaque

D'après une étude effectuée par des chercheurs du Technion et l'hôpital Rambam, il y aurait une corrélation directe entre le taux d'une protéine appelée CRP (protéine C-Réactive) dans le sang et les chances d'un patient de se rétablir d'une crise cardiaque provoquée par une artère coronaire bouchée.

Publicité

D'après une étude effectuée par des chercheurs du Technion et l'hôpital Rambam, il y aurait une corrélation directe entre le taux d'une protéine appelée CRP (protéine C-Réactive) dans le sang et les chances d'un patient de se rétablir d'une crise cardiaque provoquée par une artère coronaire bouchée.
Les chercheurs ont constaté que parmi les patients présentant un niveau élevé de CRP, 22% décédaient dans les 30 jours suivant une crise cardiaque. C'est quasiment huit fois plus que le taux de mortalité des patients présentant un niveau bas de CRP. "En cardiologie moderne, nous recherchons les indications qui peuvent nous aider à comprendre l'état d'un patient. Cette protéine nous sert d'indicateur" dit le professeur Haim HAMMERMAN de la faculté de médecine du Technion qui dirige l'équipe de recherche. La protéine CRP a récemment été le sujet de nombreuses études, car elle semble avoir un lien direct avec la probabilité du patient de présenter des problèmes cardiaques ; "certains l'ont même comparé à du mauvais cholestérol" ajoute le professeur HAMMERMAN. La protéine est généralement reconnue comme le résultat d'une inflammation. Cependant, le professeur HAMMERMAN remarque que la présence de la protéine ne permet pas encore d'indiquer dans quel endroit du corps il y aura une inflammation.
Ces dernières années, les chercheurs ont découvert que les artères coronaires bouchées étaient la cause des inflammations du coeur. Par conséquent, l'équipe du professeur HAMMERMAN a décidé d'étudier si celles-ci avaient également comme conséquence un taux élevé de CRP, et si ceci n'aurait pas un impact sur le rétablissement du patient. Les résultats ont mené les chercheurs à se demander si la protéine CRP était simplement un indicateur ou si elle jouait également un rôle actif en empêchant le rétablissement du malade. Le professeur HAMMERMAN affirme qu'il n'y pas encore suffisamment d'informations pour ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-01-29 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: taux proteine retablissement crise cardiaque


Publicité

En savoir plus