Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-02-04
Actualité médicale

Tags: gene -  cancereux -  double-fonction - 
Un gène cancéreux à double-fonction - Actualité médicale
Un gène cancéreux à double-fonction

Les scientifiques de l'institut de pathologie moléculaire de Vienne (IMP) ont découvert que l'oncogène "Fos" peut avoir une double-fonction dans l'activité de cancers. Lorsqu'il est hyperactif, il peut engendrer un cancer des os, et au contraire, lorsqu'il est désactivé, cela entraîne des rhabdomyosarcomes (RMS). Par contre, lorsque son activité est normale, son expression peut détruire les cellules tumorales de rhabdomyocarsomes.

Publicité

Les scientifiques de l'institut de pathologie moléculaire de Vienne (IMP) ont découvert que l'oncogène "Fos" peut avoir une double-fonction dans l'activité de cancers. Lorsqu'il est hyperactif, il peut engendrer un cancer des os, et au contraire, lorsqu'il est désactivé, cela entraîne des rhabdomyosarcomes (RMS). Par contre, lorsque son activité est normale, son expression peut détruire les cellules tumorales de rhabdomyocarsomes. Les travaux des chercheurs de l'IMP ont été publiés dans le magazine scientifique "Cancer Cell" (4 : 477-482).
Les RMS sont des tumeurs rares d'étiologie inconnue, qui comptent pour 5 à 8% des tumeurs solides pédiatriques avant l'âge de 15 ans. Elles sont les plus fréquentes des tumeurs mésenchymateuses (tumeurs du tissu conjonctif embryonnaire dérivé du mésoderme) malignes de l'enfant dont elles représentent près des 2/3 des cas.
Les modifications génétiques qui entraînent ce type de tumeurs étaient jusqu'alors peu connues, mais l'équipe de chercheurs réunie à l'IMP autour d'Erwin Wagner (prix Wittgenstein 1996, le "prix Nobel" autrichien), en collaboration avec le groupe pharmaceutique allemand Boehringer Ingelheim, a fait des découvertes surprenantes. Les experts ont désactivé l'oncogène Fos sur des souris dont le gène Trp53 (appelé également p53) avait également déjà été désactivé. Un lien avait été déjà établi entre la mutation du p53 et l'apparition de RMS. Les souris sans Fos et p53 ont alors développé des tumeurs au niveau de la tête et de la gorge de type RMS.
Les chercheurs ont ensuite fait un pas suivant : dans des cultures de cellules tumorales, ils ont réenclenché le gène Fos et se sont aperçus que les cellules tumorales mourraient. Ce résultat prouve que Fos peut également protéger contre certains types de cancer.
Wagner, qui ne s'attendait pas à cette réaction, exhorte ses collègues à une grande prudence dans la classification des gènes : "nous devons ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-02-04 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: gene cancereux double-fonction


Publicité

En savoir plus