Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-12-20
Actualité médicale

Tags:
La réalité virtuelle se met au service de la science : une approche originale étudie le mouvement chez les personnes âgées - Actualité médicale
La réalité virtuelle se met au service de la science : une approche originale étudie le mouvement chez les personnes âgées

Une professeure au Département de kinésiologie de l'Université de Montréal, post-doctorante aux Etats-Unis, exploite la réalité virtuelle afin de mieux comprendre la perte des fonctions sensorimotrices chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson et étudier la plasticité sensorimotrice dans le vieillissement normal et le vieillissement pathologique.

Publicité

Une professeure au Département de kinésiologie de l'Université de Montréal, post-doctorante aux Etats-Unis, exploite la réalité virtuelle afin de mieux comprendre la perte des fonctions sensorimotrices chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson et étudier la plasticité sensorimotrice dans le vieillissement normal et le vieillissement pathologique.
La plasticité sensorimotrice est la capacité d'adapter les mouvements que nous faisons machinalement pour atteindre et manipuler des objets efficacement. "Dans la vie de tous les jours, explique le chercheur, on doit continuellement effectuer des mouvements précis dans de nouvelles situations. Mais pour adapter nos mouvements, il faut savoir apprendre. Par exemple, afin d'utiliser un objet comme une fourchette ou un marteau, nous devons apprendre à associer la longueur de cet objet à l'amplitude du mouvement de bras requise pour atteindre la cible."
Grâce à nos fonctions cognitives, on a déjà une idée visuelle de la forme, de la masse et du poids qu'ont les objets qui nous entourent. On les saisit et l'on adapte ses mouvements automatiquement. Avec l'âge, l'efficacité des fonctions sensorimotrices se détériore chez certains individus et de façon plus sensible chez les personnes atteintes de maladies neurologiques comme les maladies de Parkinson et d'Alzheimer ou chez celles qui subissent des accidents vasculaires cérébraux. Les appareils de réalité virtuelle permettront de perturber les rétroactions visuelles et kinesthésiques simultanément au cours de tâches complexes réalisées dans l'espace tridimensionnel. Ainsi, il sera possible de créer une panoplie de nouvelles situations de mouvements caractérisées par les mêmes exigences pour le système sensorimoteur que les situations naturelles.
Grâce à cette plateforme, portable, la recherche pourrait avancer sur plusieurs aspects. Les chercheurs pourront déterminer si les traitements pharmacologiques améliorent l'efficacité sensorimotrice des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Ils espèrent aussi mieux saisir le rôle des structures nerveuses attaquées dans ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-12-20 par auteur
Source: Stéphane Gagné - iForum, 22/11/2004 - Université de Montréal http://www.iforum.umontreal.ca/Forum/ArchivesForum/2004-2005/041122/article4100.htm Cette information est un extrait du BE Canada numéro 266 du 20/12/2004 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...