Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-02-03
Actualité médicale

Tags:
AVers la création d'embryons chimères humain-lapine ? - Actualité médicale
AVers la création d'embryons chimères humain-lapine ?

Deux chercheurs britanniques, Ian Wilmut de l'Université d'Edimbourg et Chris Shaw, de King's College London ont annoncé leur souhait de soumettre à la HFEA (haute autorité britannique en charge de la régulation des activités d'assistance médicale à la procréation et à la recherche en embryologie) une demande de licence leur permettant de créer des embryons chimères à partir de cellules somatiques humaines et d'ovules de lapine.

Publicité

Deux chercheurs britanniques, Ian Wilmut de l'Université d'Edimbourg et Chris Shaw, de King's College London ont annoncé leur souhait de soumettre à la HFEA (haute autorité britannique en charge de la régulation des activités d'assistance médicale à la procréation et à la recherche en embryologie) une demande de licence leur permettant de créer des embryons chimères à partir de cellules somatiques humaines et d'ovules de lapine. Selon Ian Wilmut, "père" de la première brebis clonée Dolly en 1996, cette technique permettrait d'accélérer la recherche et d'accroître les connaissances relatives aux causes de maladies héréditaires telles que les maladies neuro-dégénératives ou la maladie de Parkinson.
Cette demande fait suite à des recherches similaires menées à bien par deux groupes chinois, dont les résultats suggèrent que les embryons obtenus pourraient être utilisés pour étudier des maladies humaines. En théorie, bien que se développant au sein d'un ovule de lapine, les embryons formés sont contrôlés par du matériel génétique humain. Ces embryons sont créés à l'aide d'une technique connue sous le nom de Cell Nuclear Replacement (CNR, remplacement de noyau cellulaire ou clonage thérapeutique). Le procédé consiste à extraire le noyau d'une cellule somatique quelconque de l'organisme d'un individu et d'insérer ce noyau cellulaire dans un ovule de lapine préalablement énucléé. Un choc chimique ou électrique permet de déclencher le développement embryonnaire sans fécondation. Pour les chercheurs, cette technique aurait le double avantage de pouvoir faire avancer la connaissance relative aux mécanismes de développement de certaines maladies humaines graves sans rencontrer ni les problèmes liés à l'utilisation d'ovule féminins ni à leur nombre insuffisant. Ian Wilmut souhaite toutefois que les embryons ainsi formés soient considérés comme des embryons humains et que la recherche menée soit soumise à la même réglementation.
Bien que, selon la législation actuelle, les embryons obtenus doivent ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2006-02-03 par auteur
Source: Cette information est un extrait du BE Royaume-Uni numéro 63 du 3/02/2006 rédigé par l'Ambassade de France au Royaume-Uni. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...