Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biotechnologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-12-08
Actualité médicale

Tags:
Projets de la deuxième phase du Réseau National de la Recherche Génomique en Allemagne (NGFN) - Actualité médicale
Projets de la deuxième phase du Réseau National de la Recherche Génomique en Allemagne (NGFN)

Le Réseau National de la Recherche Génomique en Allemagne (NGFN) va concentrer ses efforts sur la lutte contre les maladies courantes de notre siècle avec 182 projets de recherche sur trois ans. "Avec ce réseau, l'Allemagne développe de nouvelles thérapies contre des maladies graves et maintient le niveau de compétitivité du pays au niveau international dans les sciences de la vie", présentait jeudi dernier à Berlin la Ministre fédérale de le Recherche Edelgard Bulmahn.

Publicité

Le Réseau National de la Recherche Génomique en Allemagne (NGFN) va concentrer ses efforts sur la lutte contre les maladies courantes de notre siècle avec 182 projets de recherche sur trois ans. "Avec ce réseau, l'Allemagne développe de nouvelles thérapies contre des maladies graves et maintient le niveau de compétitivité du pays au niveau international dans les sciences de la vie", présentait jeudi dernier à Berlin la Ministre fédérale de le Recherche Edelgard Bulmahn.
Depuis 2001 le BMBF a financé le NGFN à hauteur de 180 Mio. d'euros, pour aboutir à 80 dépôts de brevets, 1500 publications scientifiques et 90 idées de production en partenariat avec l'industrie. 135 Mio. d'euros seront engagés dans la deuxième phase de promotion du projet.
Le réseau interdisciplinaire en science clinique et biologie moléculaire abordera les maladies cardio-vasculaires, le cancer, les infections et inflammations, les maladies d'origine environnementale et les maladies du système nerveux, dans le but d'améliorer la prévention,le diagnostic et les traitements en déterminant les facteurs génétiques de ces maladies.
Les résultats prometteurs de la première phase seront quant à eux poursuivis.
Les projets se partageront entre 9 réseaux de génomique clinique, 11 plate-formes de méthodes systémiques et 19 projets d'exploration. Ils seront menés par 300 groupes de recherche de 30 universités, 10 instituts Max-Planck, 4 centres Helmholtz, 5 instituts de la Leibniz, 9 entreprises de Biotechnologies et le Laboratoire de Biologie Moléculaire européen. On observe une augmentation de 50% des institutions participantes par rapport à la première phase du projet.

Dépêche IDW, communiqué de presse du BMBF, 02/12/2004

Sophie Fourmond, sophie.fourmond@diplomatie.gouv.fr

Article écrit le 2004-12-08 par auteur
Source: Cette information est un extrait du BE Allemagne numéro 217 du 8/12/2004 rédigé par l'Ambassade de France en Allemagne. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus