Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-12-09
Actualité médicale

Tags:
Autorisation de diagnostic pré-implantatoire pour les cancers du colon - Actualité médicale
Autorisation de diagnostic pré-implantatoire pour les cancers du colon

La "Human Fertilisation and Embryology Authority" (HFEA), haute autorité britannique en charge des activités d'assistance médicale à la procréation et à la recherche en embryologie, a récemment confirmé qu'elle autorisait le diagnostic préimplantatoire (DPI) pour les polypes adénomateux familiaux (PAF, cancer du colon) à l'hôpital universitaire de "University College London" (UCL), dans l'Unité d'assistance médicale à la procréation.

Publicité

La "Human Fertilisation and Embryology Authority" (HFEA), haute autorité britannique en charge des activités d'assistance médicale à la procréation et à la recherche en embryologie, a récemment confirmé qu'elle autorisait le diagnostic préimplantatoire (DPI) pour les polypes adénomateux familiaux (PAF, cancer du colon) à l'hôpital universitaire de "University College London" (UCL), dans l'Unité d'assistance médicale à la procréation.
PAF est une maladie héréditaire sévère affectant le colon (avec 50% de chances de transmettre la maladie à la génération suivante), dont les premiers signes apparaissent généralement vers l'adolescence et qui conduit à plusieurs cancers chez le jeune adulte, les plus courants étant les cancers du rectum ou du colon. La seule technique valable aujourd'hui pour éviter tout développement de cancers consiste à enlever purement et simplement la totalité du colon dès l'apparition des premiers symptômes.
Selon la HFEA, l'autorisation a été accordée après considération des informations de type scientifique, éthique, légale et médicale de la demande. Le DPI avait déjà été autorisé dans le passé pour d'autres maladies sévères telles que le béta-thalassémie, la mucoviscidose, la dystrophie musculaire de Duchenne, la maladie de Huntington ou encore l'hémophilie. Paul Serhal, directeur médical de cette unité d'aide à la procréation, souhaite étendre la possibilité d'utiliser le DPI pour identifier -et rejeter- les embryons prédisposés au cancer du sein (porteurs des gènes BRCA1 ET BRCA2) ou au rétinoblastome (causé par la présence d'un gène unique RB). Toutefois, un certain nombre de critiques, provenant de groupes Pro Life, se sont élevées cependant. Ces groupes voient dans cette décision non pas une décision à caractère positif pour traiter la maladie mais davantage une façon d'éliminer les porteurs potentiels.

Article écrit le 2004-12-09 par auteur
Source: HFEA, Press release, 01/11/04, http://www.hfea.gov.uk ; Newscientist, 01/11/04, http://www.newscientist.com Claire Mouchot Cette information est un extrait du BE Royaume-Uni numéro 51 du 9/12/2004 rédigé par l'Ambassade de France au Royaume-Uni. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus