Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-03-29
Actualité médicale

Tags: recepteur -  NMDA -  restauration -  marche -  souris -  paraplegiques - 
Le récepteur au NMDA essentiel pour la restauration de la marche chez les souris paraplégiques - Actualité médicale
Le récepteur au NMDA essentiel pour la restauration de la marche chez les souris paraplégiques

Les drogues sérotoninergiques et glutaminergiques permettent de restaurer épisodiquement chez des souris paraplégiques, les mouvements basiques de la marche. Une équipe de chercheurs québécois de l'université Laval à Québec a voulu déterminer si les cibles moléculaires de ces drogues, le récepteur 5-HT2 et le récepteur au NMDA (N-methyl-D-aspartate), participaient de façon synergique à la genèse de ces mouvements.

Publicité

Les drogues sérotoninergiques et glutaminergiques permettent de restaurer épisodiquement chez des souris paraplégiques, les mouvements basiques de la marche. Une équipe de chercheurs québécois de l'université Laval à Québec a voulu déterminer si les cibles moléculaires de ces drogues, le récepteur 5-HT2 et le récepteur au NMDA (N-methyl-D-aspartate), participaient de façon synergique à la genèse de ces mouvements. Les scientifiques ont donc placé, dans des harnais, des souris paraplégiques et étudié l'effet de l'administration isolée, puis combinée, de drogues stimulant ces récepteurs. Les souris ainsi suspendues et répondant de manière positive à l'un ou l'autre des traitements, effectuent ce que l'on appelle la "marche dans les airs" c'est à dire des mouvements coordonnés de leur membres postérieurs semblables à ceux de la marche.
Les résultats obtenus montrent que de faibles doses de quipazine, un effecteur synthétique du récepteur 5-HT2, permettent de générer des mouvements de "marche dans les airs" chez les souris harnachées. En revanche, de fortes doses de NMDA sont nécessaires afin d'obtenir de simples mouvements sporadiques, non locomoteurs, des membres postérieurs. Selon les résultats de l'étude, les deux drogues administrées simultanément agissent en synergie puisque des doses combinées inférieures à celles observées individuellement permettent de déclencher la "marche dans les airs". Les chercheurs ont également pu remarquer que l'administration d'un inhibiteur du récepteur au NMDA bloquait complètement la restauration des mouvements des membres postérieurs et ce quelles que soient les drogues administrées. Ils en ont conclu que bien que le NMDA seul ne soit pas en mesure de déclencher la marche, il est indispensable à la restauration des mouvements induits par les effecteurs du récepteur 5-HT2.

Cette information est un extrait du BE Canada numéro 248 du 29/03/2004 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-03-29 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: recepteur NMDA restauration marche souris paraplegiques


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...