Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-05-03
Actualité médicale

Tags: hypnose -  comme -  alternative -  anesthesies -  generales - 
L'hypnose comme alternative aux anesthésies générales - Actualité médicale
L'hypnose comme alternative aux anesthésies générales

Le Pr. Faymonville, anesthésiste au CHU de Liège, peut être considérée comme pionnière dans le recours à l'hypnose en anesthésie. Pour son expertise dans ce domaine, Marie-Elisabeth Faymonville vient d'être mise à l'honneur par ses confrères internationaux lors du 13e Congrès mondial des anesthésistes, qui s'est tenu à Paris du 17 au 23 avril.

Publicité

Le Pr. Faymonville, anesthésiste au CHU de Liège, peut être considérée comme pionnière dans le recours à l'hypnose en anesthésie. Pour son expertise dans ce domaine, Marie-Elisabeth Faymonville vient d'être mise à l'honneur par ses confrères internationaux lors du 13e Congrès mondial des anesthésistes, qui s'est tenu à Paris du 17 au 23 avril. L'hypnosédation, le Pr. Faymonville la pratique depuis près de 12 ans au Centre Hospitalier universitaire de Liège. Outre le traitement de plus de 4.300 patients, le Professeur et son équipe mènent des recherches sur le fonctionnement du cerveau lors d'un état hypnotique. En pratique, le patient est anesthésié localement avant l'intervention chirurgicale, reçoit une très légère sédation puis entre dans la phase d'hypnotisation. Littéralement plongé dans une remémoration de ses moments les plus agréables, le patient demeure dans un état de "conscience", mais reste complètement absent des interventions dont il est le sujet. Si un grand nombre d'opérations peuvent être pratiquées sous hypnose ( enlèvement d'une dent de sagesse, greffes osseuse, pose de prothèses mammaires...), certaines interventions comme des chirurgies cardiaques et pulmonaires en sont exclues. L'avantage de cette méthode par rapport aux anesthésies générales tient essentiellement dans la récupération plus rapide du patient, ainsi que dans la diminution de la douleur "post-intervention". Notons que trois conditions sont indispensables pour que le patient puisse bénéficier d'une telle pratique :
- sa motivation réelle
- sa confiance en l'équipe d'intervention
- sa collaboration.

Cette information est un extrait du BE Belgique numéro 30 du 3/05/2004 rédigé par l'Ambassade de France en Belgique. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2004-05-03 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: hypnose comme alternative anesthesies generales


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...