Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-05-05
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  viennois -  determinent -  rayons -  structure -  liaisons -  rhinovirus -  cellule - 
Des chercheurs viennois déterminent par rayons X la structure des liaisons d'un rhinovirus sur une cellule  - Actualité médicale
Des chercheurs viennois déterminent par rayons X la structure des liaisons d'un rhinovirus sur une cellule

Dieter Blaas et son groupe de recherche du département de biochimie de l'institut de biochimie médicale du biocentre de Vienne, en collaboration avec l'institut de biologie moléculaire de Barcelone, ont étudié par rayons X les interactions moléculaires qui se produisent lorsqu'un rhinovirus de type HRV2 (Humanrhinovirus 2) se fixe sur une cellule.

Publicité

Dieter Blaas et son groupe de recherche du département de biochimie de l'institut de biochimie médicale du biocentre de Vienne, en collaboration avec l'institut de biologie moléculaire de Barcelone, ont étudié par rayons X les interactions moléculaires qui se produisent lorsqu'un rhinovirus de type HRV2 (Humanrhinovirus 2) se fixe sur une cellule. Leurs travaux ont été publiés en ligne le 4 avril 2004 sur le site de "Nature structural and molecular biology" (http://www.nature.com/molcellbio/).
Les rhinovirus humains sont les virus responsables du rhume commun. Les chercheurs en dénombrent une centaine de différents. Il existe 2 grandes familles de rhinovirus humains : HRV1 qui est la famille majoritaire et HRV2 qui est la famille minoritaire. Dans la famille HRV1, les chercheurs dénombrent 91 sérotypes (Catégories dans lesquelles les virus sont classés selon leur réaction en présence d'un sérum qui contient des anticorps spécifiques contre les virus en question) et 10 dans la famille HRV2.
Les virus de la famille HRV1 se lient aux cellules-hôtes sur un récepteur membranaire appelé ICAM 1 (Inter Cellular Adhesion Molecule-1). Les virus de type HRV2 se lient sur un récepteur membranaire appelé LDLR (Low-Density Lipoprotein Receptor).
Les chercheurs autrichiens et espagnols ont étudié comment les capteurs du virus se lient sur ces LDLR. Pour cela, ils ont fragmenté ce récepteur LDLR en plusieurs morceaux pour savoir quelle est la spécificité de la liaison avec le récepteur du virus, une protéine appelée VP1 (Viral Protein 1) qui est un élément de la capside. Grâce à leurs analyses structurales par rayons X, les chercheurs ont découvert 2 choses : premièrement, les fragments de LDLR qui se lient au récepteur VP1 possèdent tous l'acide aminé tryptophane, et deuxièmement, dans tous les virus de type HRV2, quel que soit le sérotype, le récepteur VP1 est composé (entre autres) ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-05-05 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: chercheurs viennois determinent rayons structure liaisons rhinovirus cellule


Publicité

En savoir plus