Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-05-24
Actualité médicale

Tags: outil -  informatique -  prevenir -  cas -  gastro-enterite -  causes -  eau -  potable - 
Un outil informatique pour prévenir les cas de gastro-entérite causés par l'eau potable - Actualité médicale
Un outil informatique pour prévenir les cas de gastro-entérite causés par l'eau potable

Une équipe du Centre de recherche en aménagement et développement de l'Université Laval (Québec) a mis au point un outil informatique qui permet d'anticiper les pics de micro-organismes dans l'eau brute qui approvisionne les usines de traitement d'eau des municipalités.

Publicité

Une équipe du Centre de recherche en aménagement et développement de l'Université Laval (Québec) a mis au point un outil informatique qui permet d'anticiper les pics de micro-organismes dans l'eau brute qui approvisionne les usines de traitement d'eau des municipalités. "Cet outil pourrait servir à optimiser le traitement de l'eau potable dans les municipalités qui disposent de systèmes complets de traitement de l'eau ou encore à émettre des avis de faire bouillir l'eau dans les petites municipalités moins bien équipées", fait valoir Manuel Rodriguez, professeur au Département d'aménagement.
Développé par Mélanie Bouchard, Manuel Rodriguez et Jean-Baptiste Sérodes, ce modèle utilise des données comme la température, les précipitations et la turbidité pour prédire la qualité bactériologique de l'eau brute qui entre à l'usine de traitement. Actuellement les analyses bactériologiques de l'eau exigent entre 24 et 72 heures. "Lorsque les opérateurs d'usine de traitement reçoivent les résultats, l'eau est déjà dans le réseau de distribution et le mal est fait", explique Manuel Rodriguez. D'où l'intérêt du modèle de prévision sur lequel travaille l'équipe de chercheurs. Leur modèle, développé à partir des données fournies par l'usine de traitement d'eau de la Ville de Québec, prédit entre 80% et 85% des variations de la qualité bactériologique de l'eau ainsi que 75% des pics de bactéries qui surviennent pendant la saison chaude. "Nous pensons qu'on pourrait faire encore mieux en ajoutant la vitesse des vents et la durée d'ensoleillement, estime Manuel Rodriguez. Si notre modèle parvenait à prédire 90% des pics, ça deviendrait un outil très intéressant pour les municipalités."
Cet outil est l'une des composantes d'un modèle plus vaste que les chercheurs tentent de développer pour associer certaines caractéristiques de l'eau qui alimente les usines de traitement et les épisodes de gastro-entérite dans la population. Comme il n'existe pas de données ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-05-24 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: outil informatique prevenir cas gastro-enterite causes eau potable


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...