Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-06-07
Actualité médicale

Tags: autrichienne -  gynecologie -  presente -  resultats -  recherche - 
L'association autrichienne de gynécologie présente les derniers résultats de la recherche - Actualité médicale
L'association autrichienne de gynécologie présente les derniers résultats de la recherche

Une simple étude de prévention lors de la grossesse pourrait réduire la naissance des prématurés de moitié. Dans beaucoup de cas, c'est une infection du vagin ou de l'utérus qui est à l'origine de la prématurité.

Publicité

Une simple étude de prévention lors de la grossesse pourrait réduire la naissance des prématurés de moitié. Dans beaucoup de cas, c'est une infection du vagin ou de l'utérus qui est à l'origine de la prématurité.
C'est ce qu'a exposé Herbert Kiss (herbert.kiss@meduniwien.ac.at) de la clinique universitaire de gynécologie de l'hôpital général de Vienne le 27 mai 2004 lors de la conférence de presse donnée par l'association autrichienne de gynécologie (OeGGG).
Le simple examen d'un frottis prélevé à la 16e ou la 17e semaine de grossesse et l'administration d'une thérapie antibiotique dans tous les cas suffiraient pour réduire les risques. C'est ce qu'en a déduit Kiss, suite à une étude effectuée auprès de 4100 femmes enceintes. La moitié d'entre elles a reçu cet examen et cette thérapie, tandis que l'autre moitié ne recevait rien.
Environ 20% des femmes examinées ont montré des infections asymptomatiques. Grâce à la thérapie (antibiotiques vaginales ou sous forme de comprimés), le taux des naissances précoces a été réduit de 50%. Dans le groupe des femmes enceintes non examinées, 74 bébés ont vu le jour avec un poids inférieur à 2500 grammes (pas forcément prématurés, mais c'est la limite qui nécessite déjà des soins spéciaux), dont 26 avec un poids inférieur à 1900 grammes. Dans le groupe des femmes enceintes examinées, les médecins ont dénombré seulement 35 bébés de poids inférieur à 2500 grammes et 11 de poids inférieur à 1900 grammes.
Les surcoûts engendrés par la naissance d'un prématuré est en moyenne de 65.000 euros à l'hôpital général de Vienne. D'après les calculs des médecins, grâce aux examens effectués sur les 2019 femmes enceintes lors de l'étude, l'hôpital aurait fait une économie de 981.000 euros de soins. Un programme pour la mise en place de ces examens sur tout le territoire autrichien ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2004-06-07 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: autrichienne gynecologie presente resultats recherche


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...