Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-06-21
Actualité médicale

Tags: traitement -  soigner -  cancer -  poumon - 
Un traitement plus efficace pour soigner le cancer du poumon - Actualité médicale
Un traitement plus efficace pour soigner le cancer du poumon

Au terme d'une étude de 7 ans, des chercheurs offrent de nouveaux espoirs aux patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules. Le cancer du poumon non à petites cellules est le plus courant des cancers du poumon (80% de tous les cancers du poumon). On estime qu'en 2004, il y aura 21.700 nouveaux cas de cancer du poumon au Canada.

Publicité

Au terme d'une étude de 7 ans, des chercheurs offrent de nouveaux espoirs aux patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules. Le cancer du poumon non à petites cellules est le plus courant des cancers du poumon (80% de tous les cancers du poumon). On estime qu'en 2004, il y aura 21.700 nouveaux cas de cancer du poumon au Canada.
L'étude a comparé, chez 482 patients atteints de ce type de cancer, l'efficacité d'un traitement à base de cisplatine et de vinorelbine, pris conjointement pendant 16 semaines après l'ablation chirurgicale des tumeurs, qui est le traitement habituel.
On a constaté un prolongement significatif de la survie chez les patients ayant subi cette chimiothérapie (94 mois) par rapport au groupe de patients qui n'ont été traités que par voie chirurgicale (73 mois). Le délai de réapparition de la maladie a été également plus long et surtout, un bon nombre de ces patients n'ont pas eu de rechute pendant la durée de l'étude alors que le délai moyen de rechute a été de 46,7 mois dans le groupe témoin.
D'après Timothy L. Winton, professeur à l'Université d'Alberta, et principal auteur de cette étude financée par la Société canadienne du cancer, "le fait qu'il y ait une survie post-chirurgicale de cinq ans chez 15% de patients en plus est un progrès majeur dans ce type de cancer. Mais le plus important est que ces résultats ont été obtenus après un traitement relativement court et que les patients ont peu souffert d'effets secondaires."

Cette information est un extrait du BE Canada numéro 254 du 21/06/2004 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2004-06-21 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: traitement soigner cancer poumon


Publicité

En savoir plus