Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-12-03
Actualité médicale

Tags:
Les thérapies préopératoires dans le traitement du cancer colorectal augmentent les chances de rémission - Actualité médicale
Les thérapies préopératoires dans le traitement du cancer colorectal augmentent les chances de rémission

Joerg Tschmelitsch de l'hôpital des frères miséricordieux de Sankt Veit an der Glan (région de Carinthie) a participé avec son équipe et des collaborateurs de l'hôpital régional de Klagenfurt ( http://www.lkh-klu.at , Klagenfurt est la capitale de la Carinthie) à une étude internationale sur le traitement du cancer colorectal par radio-chimiothérapie, avant ou après une opération chirurgicale. Pendant dix ans, les scientifiques carinthiens ont étudié 800 cas en collaboration avec des chercheurs allemands de l'Université d'Erlangen.

Publicité

Joerg Tschmelitsch de l'hôpital des frères miséricordieux de Sankt Veit an der Glan (région de Carinthie) a participé avec son équipe et des collaborateurs de l'hôpital régional de Klagenfurt ( http://www.lkh-klu.at , Klagenfurt est la capitale de la Carinthie) à une étude internationale sur le traitement du cancer colorectal par radio-chimiothérapie, avant ou après une opération chirurgicale. Pendant dix ans, les scientifiques carinthiens ont étudié 800 cas en collaboration avec des chercheurs allemands de l'Université d'Erlangen. Leur étude a été publiée dans la revue américaine spécialisée "New England Journal of Medicine" du 21 octobre 2004.
Les soins usuels lors du diagnostic d'un carcinome rectal consistent à d'abord opérer et ensuite à administrer une radio-chimiothérapie.
Dans le cadre de cette étude internationale, les patients ont dû subir 28 séances de rayonnement (cinq fois par semaine), et pendant la première et la cinquième semaine, ils recevaient également un traitement avec un cytostatique, le fluorouracile. Ce traitement a été fait pour la moitié des patients avant l'opération, et pour l'autre moitié, six semaines après.
Le taux de survie des patients cinq ans après le traitement n'a guère différé entre les deux groupes (76% pour le groupe traité en préopération et 74% pour le deuxième groupe). Par contre, seulement 6% des patients traités avant l'opération ont subi une rechute de leur maladie contre 13% du groupe comparatif. Les effets secondaires dus à la radio-chimiothérapie se sont avérés également moins forts chez le groupe qui a été traité avant l'intervention chirurgicale ; 27% des patients ont subi des effets secondaires forts dans ce groupe, contre 40% des patients dans le second groupe.
En Autriche, 2.000 personnes sont atteintes chaque année par ce type de tumeur.

Article écrit le 2004-12-03 par auteur
Source: APA, 15/11/2004 Sébastien Mabille, Chargé de mission, cstwien@nusurf.at Cette information est un extrait du BE Autriche numéro 53 du 3/12/2004 rédigé par l'Ambassade de France en Autriche. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus