Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-07-19
Actualité médicale

Tags: recepteur -  acide -  retinoïque -  protege -  cellules -  epidermiques -  cancerisation - 
Le récepteur de l'acide rétinoïque protège les cellules épidermiques contre la cancérisation - Actualité médicale
Le récepteur de l'acide rétinoïque protège les cellules épidermiques contre la cancérisation

L'acide rétinoïque (RA) est, sous sa forme "tout trans-", la forme biologiquement active de la vitamine A. Cet acide est indispensable à certaines phases du développement ainsi qu'au maintien de l'homéostasie chez l'adulte. De nombreuses données suggèrent que l'acide rétinoïque peut également avoir un effet anti-prolifératif sur diverses formes de tumeurs exprimant son récepteur naturel.

Publicité

L'acide rétinoïque (RA) est, sous sa forme "tout trans-", la forme biologiquement active de la vitamine A. Cet acide est indispensable à certaines phases du développement ainsi qu'au maintien de l'homéostasie chez l'adulte. De nombreuses données suggèrent que l'acide rétinoïque peut également avoir un effet anti-prolifératif sur diverses formes de tumeurs exprimant son récepteur naturel. Afin de tester directement cette hypothèse, des chercheurs montréalais de l'université McGill, de l'université de Montréal et de l'Institut de Recherches Cliniques de Montréal ont donc évalué le rôle du récepteur de l'acide rétinoïque (RAR) dans la cancérogenèse au niveau épidermique. Ils se sont plus particulièrement interessés à la fréquence de formation spontanée de tumeurs à partir de kératinocytes dépourvus du récepteur RAR. Les résultats obtenus indiquent que la perte du gène codant pour le récepteur abolissait l'arrêt du cycle cellulaire et l'apoptose déclenchés normalement par l'acide rétinoïque. De fait, les cellules privées de RAR ont plus tendance à former des tumeurs squameuses que les cellules normales. La restauration dans les lignées déficientes du gène codant pour le récepteur confirme ces données. En effet, une fois le gène réintroduit, les kératinocytes retrouvent la fréquence naturelle d'apparition des tumeurs.

Cette information est un extrait du BE Canada numéro 256 du 19/07/2004 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2004-07-19 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: recepteur acide retinoïque protege cellules epidermiques cancerisation


Publicité

En savoir plus