Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-12-09
Actualité médicale

Tags:
Comment l'interaction entre deux protéines contrôle la division cellulaire dans le développement du cancer - Actualité médicale
Comment l'interaction entre deux protéines contrôle la division cellulaire dans le développement du cancer

Une équipe de chercheurs du "Medical Research Council" (MRC) de l'Université de Cambridge, suggère, dans un article publié dans Nature Structural and Molecular Biology, comment, d'une part, les cellules de notre corps ont la capacité de bloquer le développement du cancer et, d'autre part, les traitement utilisés pour combattre le cancer copient ou utilisent des processus de défense naturels mis en place par la machinerie humaine.

Publicité

Une équipe de chercheurs du "Medical Research Council" (MRC) de l'Université de Cambridge, suggère, dans un article publié dans Nature Structural and Molecular Biology, comment, d'une part, les cellules de notre corps ont la capacité de bloquer le développement du cancer et, d'autre part, les traitement utilisés pour combattre le cancer copient ou utilisent des processus de défense naturels mis en place par la machinerie humaine.
On sait que les structures composées par la protéine "promyelocytic leukaemia protein" (PML) jouent un rôle majeur dans la suppression tumorale. L'étude citée montre qu'une fraction spécifique de la protéine CHFR (responsable du contrôle de la division cellulaire fréquemment inactivée dans les cancers humains) interagit avec PML, permettant ainsi une distribution égale de l'ADN entre les deux cellules filles. Si une mutation spécifique de CHFR supprime les fonctions de contrôle de la mitose et les possibilités de co-localisation et d'interaction avec PML, à l'inverse, la distribution et la mobilité de CHFR est perturbée dans les cellules ne contenant pas de PML, conduisant à des aberrations au cours de l'entrée en mitose et ultimement à des cellules ayant perdu la capacité de stopper la division cellulaire. La perte d'interaction entre ces deux protéines conduit les cellules à se diviser de façon continue et anormale.
Des traitements largement utilisés pour lutter contre le développement du cancer (par exemple à l'aide du médicament Taxol) utilisent ces protéines pour contrôler la division cellulaire. L'augmentation des connaissances et de la compréhension des mécanismes engagés lors de l'interaction de ces protéines permettra, d'une part d'améliorer l'efficacité des traitements anti-cancéreux et, d'autre part de comprendre les raisons pour lesquelles certaines cellules cancéreuses sont résistantes à ces traitements. `

Article écrit le 2004-12-09 par auteur
Source: MRC Press release, 10/11/04, http://www.mrc.ac.uk ; Nature Structural and Molecular Biology, 01/11/04, 11(11):1114-21, http://www.nature.com/nsmb Claire Mouchot Cette information est un extrait du BE Royaume-Uni numéro 51 du 9/12/2004 rédigé par l'Ambassade de France au Royaume-Uni. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus