Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-06-01
Actualité médicale

Tags:
Les personnes à haut risque de cancer de la peau s'exposent par leur propre faute - Actualité médicale
Les personnes à haut risque de cancer de la peau s'exposent par leur propre faute

Les personnes les plus susceptibles de développer un mélanome, le cancer de la peau le plus dangereux, ne se protègent pas davantage que celles qui sont inconscientes de leur vulnérabilité lorsqu'elles prennent du soleil.

Publicité

Les personnes les plus susceptibles de développer un mélanome, le cancer de la peau le plus dangereux, ne se protègent pas davantage que celles qui sont inconscientes de leur vulnérabilité lorsqu'elles prennent du soleil.
C'est ce qu'a révélé une étude menée par des chercheurs du Centre Universitaire de Santé McGill portant sur le comportement des patients atteints d'un mélanome et visant à évaluer l'efficacité des campagnes de sensibilisation sur les effets du soleil et sur la nécessité de se protéger.
La chercheuse responsable de l'étude explique que les patients qui ont des antécédents familiaux, personnels ou dont la peau brûle facilement sont considérées comme étant à haut risque de développer un mélanome et devraient être en conséquence particulièrement prudents avec le soleil.
Les campagnes de sensibilisation aux dangers du soleil renseignent davantage le public mais elles ne contribuent pas à modifier les comportements. Selon la chercheuse, les professionnels qui éduquent le public à cesser de fumer, à perdre du poids ou à faire de l'exercice font face à la même problématique. Elle ajoute, "il semble que nous demeurions des adolescents et que nous nous croyions invincibles face aux risques cumulatifs que présentent ces activités."
Les patients qui venaient de recevoir un diagnostique de mélanome ont modifié leur comportement immédiatement. Une fois diagnostiqués, 78% des patients ont évité de s'exposer au soleil (comparativement à 28% avant le diagnostic), 93% ont utilisé un écran solaire (comparativement à 68%) et 85% ont porté des vêtements pour se protéger (comparativement à 31%). Selon la chercheuse, le mélanome malin est une des causes importantes de morbidité et de mortalité à travers le monde. La prévention est la clé de la diminution de la mortalité et il est essentiel de poursuivre les évaluations et d'améliorer l'éducation du public et les campagnes de sensibilisation. ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-06-01 par auteur
Source: Communiqué du Centre Universitaire de Santé McGill CSUM, 17/05/2005 http://francais.mcgill.ca/newswire/?ItemID=15600 Nicolas Vaslier, MONTREAL, nicolas.vaslier@diplomatie.gouv.fr Cette information est un extrait du BE Canada numéro 277 du 1/06/2005 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus