Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-09-01
Actualité médicale

Tags: Grippe -  aviaire -  virus -  H5N1 -  porc - 
Grippe aviaire : découverte du virus H5N1 chez le porc - Actualité médicale
Grippe aviaire : découverte du virus H5N1 chez le porc

Un chercheur de l'Institut de recherche vétérinaire de Harbin a présenté aujourd'hui les premières preuves que des porcs dans des élevages de certaines régions chinoises ont été infectés par la souche H5N1 du virus de la grippe aviaire. Ces constatations ont été annoncées le 20 août lors d'un symposium international sur le SRAS et la grippe aviaire, organisé à Beijing.

Publicité

Un chercheur de l'Institut de recherche vétérinaire de Harbin a présenté aujourd'hui les premières preuves que des porcs dans des élevages de certaines régions chinoises ont été infectés par la souche H5N1 du virus de la grippe aviaire. Ces constatations ont été annoncées le 20 août lors d'un symposium international sur le SRAS et la grippe aviaire, organisé à Beijing.
Pour pouvoir évaluer les risques pour la santé humaine, il est important de savoir si ces infections porcines sont rares et si elles sont dues à des contacts entre les porcs et des oiseaux sauvages. Les oiseaux aquatiques, le réservoir naturel de tous les virus grippaux A, peuvent transporter la souche H5N1 sans manifester de symptômes et l'on sait qu'ils excrètent de grandes quantités de virus dans leurs excréments.
Il faudra comparer la souche H5N1 isolée chez le porc avec celles qui ont circulé récemment dans les populations de volailles en Asie pour pouvoir déterminer si le virus est passé directement d'une espèce à l'autre. La mise en évidence d'une transmission directe du H5N1 des volailles à un grand nombre de porcs serait particulièrement préoccupante, car elle augmenterait les possibilités d'apparition d'un nouveau virus grippal pouvant générer une pandémie.
Les porcs ont été impliqués dans l'apparition des nouvelles souches virales responsables de deux des pandémies de grippe du vingtième siècle. Leur appareil respiratoire est doté de récepteurs qui les rendent sensibles à l'infection à la fois par les virus humains et les virus aviaires. En cas de contamination simultanée, le porc peut servir de " creuset " en facilitant l'échange de matériel génétique entre les deux types de virus. Le nouveau virus qui en résulterait et qui ne serait pas reconnu par le système immunitaire humain, pourrait potentiellement provoquer une pandémie s'il gardait suffisamment de gènes du ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-09-01 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Grippe aviaire virus H5N1 porc


Publicité

En savoir plus