Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-09-02
Actualité médicale

Tags: medecins -  Innsbruck -  Vienne -  determinent -  structure -  moleculaire -  p14-MP1proteine -  participe -  transmission -  signaux -  cellules -  cancereuses - 
Des médecins d'Innsbruck et de Vienne déterminent la structure moléculaire de la p14-MP1, protéine qui participe à la transmission de signaux dans les cellules cancéreuses - Actualité médicale
Des médecins d'Innsbruck et de Vienne déterminent la structure moléculaire de la p14-MP1, protéine qui participe à la transmission de signaux dans les cellules cancéreuses

Deux équipes de chercheurs réunies autour de Lukas Huber et de David Teis de l'Université médicale d'Innsbruck (département de biologie de la division cellulaire du centre biologique), ainsi que de Tim Clausen et de Robert Kurzbauer de l'Institut de pathologie moléculaire (IMP) de Vienne, ont réussi dans le cadre de coopérations, à déterminer la structure d'une protéine (appelée p14-MP1) qui participe de façon significative à la transmission de signaux dans les cellules cancéreuses.

Publicité

Deux équipes de chercheurs réunies autour de Lukas Huber et de David Teis de l'Université médicale d'Innsbruck (département de biologie de la division cellulaire du centre biologique), ainsi que de Tim Clausen et de Robert Kurzbauer de l'Institut de pathologie moléculaire (IMP) de Vienne, ont réussi dans le cadre de coopérations, à déterminer la structure d'une protéine (appelée p14-MP1) qui participe de façon significative à la transmission de signaux dans les cellules cancéreuses. Grâce à cette découverte, les scientifiques sont convaincus de pouvoir développer un nouveau médicament de lutte contre le cancer.
Les cellules d'un organisme reçoivent constamment de nombreux signaux de leur environnement. Ce sont ces signaux qui vont permettre à la cellule de grandir, de se diviser ou bien de déclencher son apoptose (mort cellulaire programmée). Lorsque ces signaux se dérèglent, la cellule peut croître ou se multiplier anormalement. Elle peut alors former une tumeur.
Les médecins d'Innsbruck et de Vienne ont déterminé la structure de la protéine p14-MP1, qui est responsable de la réception et de la transmission de signaux cellulaires. Cette protéine est composée de deux sous-protéines de même taille (la p14 et la MP1) et qui forment ensemble une plate-forme à laquelle des enzymes de type MAP-kinase (enzyme intracellulaire qui déclenche un gène) peuvent se lier. La protéine p14-MP1 est en fait un marqueur de la cellule qui montre que celle-ci va se développer en cellule cancéreuse. La p14-MP1 n'est présente que dans des endosomes tardifs qui sont des vésicules dérivant d'une déformation de la membrane plasmique des cellules.
Selon Huber, il serait possible d'annihiler la protéine p14-MP1 dans les tumeurs, ce qui interromprait alors leur croissance. Pour le développement d'un médicament de ce type, les scientifiques envisagent à l'heure actuelle soit de coopérer avec une entreprise pharmaceutique soit de développer une ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-09-02 par
Source: Accéder à la source


Publicité

En savoir plus