Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-09-28
Actualité médicale

Tags: Defi -  thalassemie -  biais -  cellules -  souches - 
Défi à la thalassémie par le biais des cellules souches - Actualité médicale
Défi à la thalassémie par le biais des cellules souches

Mardi 7 septembre, le Policlinico de Milan a annoncé la guérison d'un enfant de cinq ans atteint de thalassémie et traité par injection de cellules souches. La thalassémie est une maladie génétique perturbant le fonctionnement de la moelle osseuse du malade, qui ne produit pas d'hémoglobine en quantité suffisante, l'obligeant ainsi à recourir régulièrement à des transfusions sanguines.

Publicité

Mardi 7 septembre, le Policlinico de Milan a annoncé la guérison d'un enfant de cinq ans atteint de thalassémie et traité par injection de cellules souches. La thalassémie est une maladie génétique perturbant le fonctionnement de la moelle osseuse du malade, qui ne produit pas d'hémoglobine en quantité suffisante, l'obligeant ainsi à recourir régulièrement à des transfusions sanguines. Jusqu'alors, le seul espoir de guérison résidait dans la transplantation de moelle osseuse, ce qui impliquait à la fois de trouver un donneur compatible (ce qui n'arrive que dans 30% des cas) mais aussi que le malade se soumette à une lourde chimiothérapie le privant de défenses immunitaires pour un temps indéterminé.
Le procédé expérimenté avec succès par les chercheurs de Pavie est une première mondiale et ouvre de nouvelles perspectives pour le traitement des maladies génétiques. La transplantation a été réalisée à partir de cellules souches extraites du cordon ombilical de jumeaux, frères de l'enfant traité et nés par fécondation in vitro. Grâce à des tests génétiques et à une sélection embryonnaire écartant les embryons porteurs de la maladie, les deux enfants sont nés sains et compatibles avec leur aîné d'un point de vue immunologique. La greffe de cellules souches était donc possible ; elle a permis de régénérer la moelle osseuse de l'enfant malade, les cellules souches se multipliant dans son organisme jusqu'à sa complète guérison. L'expérience a donc comporté deux volets : la sélection génétique des embryons, puis la greffe de cellules souches après multiplication in vitro.
A l'annonce du succès de cette intervention, le Ministre de la Santé italien, Girolamo Sirchia, s'est publiquement réjouit de l'avancée accomplie par l'équipe italienne vers le traitement des maladies génétiques. On notera cependant que la fécondation in vitro et la sélection des embryons non porteurs de la maladie ont ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-09-28 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Defi thalassemie biais cellules souches


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...