Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-10-07
Actualité médicale

Tags: Developpement -  systeme -  anticoagulation -  sang -  hemodialyses - 
Développement d'un nouveau système d'anticoagulation du sang pour les hémodialyses - Actualité médicale
Développement d'un nouveau système d'anticoagulation du sang pour les hémodialyses

Lors du 31ème congrès de la société européenne des organes artificiels (ESAO : http://www.esao.org) qui s'est déroulé à Varsovie (Pologne) du 8 au 11 septembre 2004, Dieter Falkenhagen, directeur du département des sciences médicales et environnementales de l'Université du Danube de Krems, et ancien directeur de l'ESAO, a présenté un nouveau système d'anticoagulation du sang pour les hémodialyses qui fonctionne avec du citrate et du calcium, au lieu de l'héparine.

Publicité

Lors du 31ème congrès de la société européenne des organes artificiels (ESAO : http://www.esao.org) qui s'est déroulé à Varsovie (Pologne) du 8 au 11 septembre 2004, Dieter Falkenhagen, directeur du département des sciences médicales et environnementales de l'Université du Danube de Krems, et ancien directeur de l'ESAO, a présenté un nouveau système d'anticoagulation du sang pour les hémodialyses qui fonctionne avec du citrate et du calcium, au lieu de l'héparine.
Les patients souffrant d'insuffisance rénale chronique doivent subir un traitement d'hémodialyse trois fois par semaine. Ce traitement épure le sang et élimine de l'organisme les déchets et l'excès d'eau. Ce travail est normalement effectué par les reins lorsque le patient est en bonne santé. Au cours de l'hémodialyse, pour que le sang ne coagule pas dans le dialyseur, il est nécessaire de lui ajouter une substance anticoagulante, de l'héparine. Cependant, l'héparine présente plusieurs inconvénients : elle est responsable d'une baisse importante du taux de plaquettes dans le sang (thrombocytopénie), ce qui provoque une anticoagulation intracorporelle indésirable. Elle a également l'inconvénient de se fixer à l'adsorbant durant l'hémodialyse.
Dans le système développé par Falkenhagen et son équipe, du citrate est infusé du côté artériel du cycle sanguin extracorporel. Celui-ci neutralise le calcium et empêche la coagulation du sang pendant sa filtration artificielle. Ensuite, du côté vénal de l'hémodialyse, du calcium est à nouveau infusé dans le sang pour rétablir son niveau initial avant l'hémodialyse. Ainsi l'anticoagulation ne reste que locale et extracorporelle.
Les infusions de calcium et de citrate sont régulées par un algorithme "Fuzzy Logic" qui calcule le taux d'infusion de calcium à rétablir en fonction du débit sanguin et de la concentration moyenne de calcium dans le sang du patient.

Cette information est un extrait du BE Autriche numéro 49 du 7/10/2004 rédigé par l'Ambassade de France ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-10-07 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Developpement systeme anticoagulation sang hemodialyses


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...