Publicité
Accueil > Actualité médicale > Pédiatrie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-11-10
Actualité médicale

Tags: bebes -  futur -  auront-ils -  trois -  parents - 
Les bébés du futur auront-ils trois parents ? - Actualité médicale
Les bébés du futur auront-ils trois parents ?

Une équipe de chercheurs de l'Université de Newcastle, menée par le Pr. Doug Turnbull et le Dr. Mary Herbert, a déposé un dossier de demande d'autorisation auprès de la "Human Fertilisation and Embryology Authority" (HFEA), haute autorité britannique en charge des activités d'assistance médicale à la procréation et à la recherche en embryologie, pour mener une recherche permettant d'éviter qu'une mère atteinte d'une maladie génétique ne la transmette à ses enfants.

Publicité

Une équipe de chercheurs de l'Université de Newcastle, menée par le Pr. Doug Turnbull et le Dr. Mary Herbert, a déposé un dossier de demande d'autorisation auprès de la "Human Fertilisation and Embryology Authority" (HFEA), haute autorité britannique en charge des activités d'assistance médicale à la procréation et à la recherche en embryologie, pour mener une recherche permettant d'éviter qu'une mère atteinte d'une maladie génétique ne la transmette à ses enfants.

Les risques de transmission ne concernent que les maladies portées par la mère ; en effet, les ovules humains, comme toutes les cellules de l'organisme, comportent dans leur cytoplasme de petits organismes sphériques appelés mitochondries, dont le rôle principal est de fournir de l'énergie à la cellule. Lors de la fécondation d'un ovule, les mitochondries du spermatozoïde ne sont pas retrouvées dans l'oeuf fécondé. Lorsque l'ADN, qui ne se transmet donc pas de façon mendélienne, présente des anomalies, il peut transmettre à l'enfant un éventail de maladies dégénératives, souvent incurables.

Les scientifiques souhaitent mettre au point la technologie suivante : implanter le noyau d'un ovule d'une mère atteinte (présentant une anomalie de l'ADN mitochondrial) dans celui d'une femme saine dont on aurait préalablement extrait le noyau. Ce procédé permettrait, selon les auteurs, d'éviter la transmission de la maladie en question. Si cette demande est approuvée, l'équipe de scientifiques estime qu'il faudra environ trois ans pour parfaire la technique. Les chercheurs souhaitent tout d'abord expérimenter leur technique sur des embryons porteurs de maladies incurables, rejetés après diagnostique préimplantatoire et ne faisant plus l'objet d'un projet parental.

La demande n'a pas manqué de soulever de nombreuses critiques. Pour certains, cette technique pourrait mener à une augmentation significative d'enfants nés de mères âgées et représente une étape inacceptable vers la création artificielle d'êtres humains et de nourrissons "sur mesure". ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-11-10 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: bebes futur auront-ils trois parents


Publicité

En savoir plus