Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-10-09
Actualité médicale

Tags: Risques -  maladies -  cardio -  vasculaires -  diabete -  traitement -  cancer -  prostate -  deprivation -  androgenes - 
Risques de maladies cardio vasculaires et de diabète lors du traitement du cancer de la prostate par la déprivation en androgènes - Actualité médicale
Risques de maladies cardio vasculaires et de diabète lors du traitement du cancer de la prostate par la déprivation en androgènes

L'article du Dr Nancy L. Keating et collaborateurs du département de médecine de l'hôpital Brigham et du département de la santé à l'école de médecine de Harvard à Boston (USA), publiée dans le Journal of Clinical Oncology de fin septembre 2006, montre une augmentation du risque de diabète et de maladies cardio vasculaires lors du traitement du cancer de la prostate par la déprivation androgénique.

Publicité

L'article du Dr Nancy L. Keating et collaborateurs du département de médecine de l'hôpital Brigham et du département de la santé à l'école de médecine de Harvard à Boston (USA), publiée dans le Journal of Clinical Oncology de fin septembre 2006, montre une augmentation du risque de diabète et de maladies cardio vasculaires lors du traitement du cancer de la prostate par la déprivation androgénique.

La déprivation androgénique avec un agoniste des gonadotrophines (GnRH) est associée avec un accroissement de la masse des graisses et à la résistance à l'insuline chez les hommes souffrant de cancer de la prostate, mais le risque de maladies liées à l'obésité pendant le traitement n'avait pas encore été étudié. Le but de ce travail fut donc d'étudier l'incidence de cette thérapeutique sur les maladies cardio vasculaires et le diabète.

L'étude a concerné 73.196 patients âgés de 66 ans et plus ayant été diagnostiqués porteurs d'un cancer de la prostate entre les années 1992 et 1999 et observés jusque l'année 2001. Plus d'un tiers des hommes recevant la thérapie GnRH eurent un risque augmenté de diabète (1,44), de maladies cardio vasculaires (1,16), d'infarctus (1,11) et de décès soudains consécutifs à une crise cardiaque (1,16). Les hommes traités par orchiectomie ( ablation de l'un ou des deux testicules par voie chirurgicale ) développèrent moins souvent un diabète (1,34) mais pas les maladies cardio vasculaires ni les infarctus du myocarde ni les décès soudains par attaque cardiaque.

En conclusion, selon les auteurs, le traitement par agoniste GnRH chez les patients ayant un cancer loco-régional peut être associé avec un accroissement du risque de diabète et de maladies cardio vasculaires. Le bénéfice de la thérapeutique devrait donc être pesé en regard de ces risques potentiels. Des recherches additionnelles sont nécessaires pour identifier la population masculine à haut risque ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2006-10-09 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Risques maladies cardio vasculaires diabete traitement cancer prostate deprivation androgenes


Publicité

En savoir plus